leral.net | S'informer en temps réel

Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme : un douanier analyse le dispositif sénégalais

Rédigé le Mercredi 6 Février 2013 à 23:36 | | 0 commentaire(s)

Dakar, 6 fév (APS) - L’inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Abdoulaye Oumar Dieng a écrit un ouvrage, paru en décembre, et intitulé : "La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT): présentation et analyse du dispositif sénégalais".



Blanchiment de capitaux et financement du terrorisme : un douanier analyse le dispositif sénégalais
M. Dieng ‘’s’est attaqué à un sujet très actuel et qui sort du cadre plus étroit de la règlementation douanière’’, indique une note de présentation transmise à l’APS.

Cette publication veut ‘’vulgariser un type de criminalité financière insuffisamment connu, en mettant à la disposition des assujettis et des non spécialistes un document simple qui leur permet d’appréhender le fléau LCB/FT dans toute sa dimension et dans toute sa complexité’’.

Dans une première partie, Abdoulaye Oumar Dieng ‘’décrit les différents mécanismes par lesquels les criminels essaient de réintroduire dans le système légal l’argent sale acquis à travers des activités illicites sous-jacentes’’.

Une seconde partie ‘’indique de quelle manière la communauté internationale a pris en charge la lutte contre le blanchiment de l’argent sale et le financement du terrorisme (LCB/FT)’’.

A la troisième et dernière partie, l’auteur présente le dispositif sénégalais de LCB/FT, avec ses failles et les améliorations attendues ‘’avec le regard d’un inspecteur des douanes chevronné et en puisant dans ses riches expériences d’enquêteur’’, selon la note de présentation.

A travers cette publication, M. Dieng rend hommage à ‘’tous ces agents, souvent anonymes, des administrations de la Police, de la Gendarmerie et de la Douane qui, chacun dans son domaine de compétence, luttent sans relâche, en amont comme en aval, contre la criminalité transnationale organisée (CTO)’’.

Ces agents sont en amont ‘’parce que, par leurs actions quotidiennes, ils empêchent les délinquants d’exercer tranquillement des activités illicites sous-jacentes au blanchiment’’, explique la même source.

Ils sont en aval ‘’par les investigations qu’ils mènent, lorsqu’ils sont requis par la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF) ou par les autorités judiciaires (et qui) permettent de confondre les trafiquants, dans bien des cas’’, souligne-t-elle.

L’inspecteur des douanes de classe exceptionnelle Abdoulaye Oumar Dieng est l'auteur d’un premier ouvrage, intitulé: "Typologie des infractions relevant de la compétence de la douane et la problématique des pouvoirs exorbitants des agents des douanes" (août 2011).

aps





Hebergeur d'image