leral.net | S'informer en temps réel

Bleuets : l’étau se resserre autour de M’Vila & co

La virée en boîte de nuit entreprise par Yann M'Vila et quatre de ses coéquipiers de l'équipe de France Espoirs n'en finit plus de faire parler. Mais alors, que s'est-il passé exactement ? Le film des faits.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Octobre 2012 à 08:41 | | 0 commentaire(s)|

Bleuets : l’étau se resserre autour de M’Vila & co
Décidément, les footballeurs français ont un don inné pour se faire remarquer. Après les mutins de Knysna et les comportements exécrables lors du dernier Euro, place désormais à la virée en boite des Bleuets. La nouvelle génération se met visiblement au diapason de ses aînés, et voilà qu’une sombre affaire vient entacher le parcours de jeunes pousses jusque-là irréprochables, pour la plupart. Pour avoir fait le mur et être allés en boîte de nuit à trois jours d’un match de barrage pour l’Euro contre la Norvège (perdu 5-3), Yann M’Vila (déjà pointé du doigt au Championnat d’Europe), Chris Mavinga, Antoine Griezmann, Wissam Ben Yedder et M’Baye Niang se sont attirés les foudres de l’opinion publique, mais pas seulement.

Car dans leurs clubs respectifs, cela grince sérieusement des dents. Les deux premiers cités, sous contrat avec le Stade Rennais, ont ainsi été écartés du groupe professionnel jusqu’à nouvel ordre, ayant mis en colère leurs dirigeants. Même chose pour M’Baye Niang que le Milan AC semble prêt à laisser filer dès cet hiver comme nous vous le révélions dès hier soir. Vous l’aurez donc compris, ces joueurs sont en train de voir leur parcours prendre une bien drôle de tournure. Mais alors, que s’est-il exactement passé dans cette désormais célèbre nuit de vendredi à samedi ? Pourquoi le quintette n’a-t-il pas été sanctionné directement par Erick Mombaerts et l’encadrement tricolore ?

Et bien à en croire RMC, les membres du staff français n’ont su toute la vérité sur cette sombre affaire que lors du retour à Paris, après le match d’Oslo. Mais il faut préciser que l’encadrement avait senti le vent venir. Ainsi, dès le samedi matin, le comportement de M’Vila et Mavinga était apparu suspect, les deux hommes arrivant en retard au petit déjeuner. Un fait anodin qui va mettre la puce à l’oreille, le veilleur de nuit de l’hôtel confirmant dans la foulée l’escapade de certains joueurs. Convoqués, les deux Rennais préfèrent botter en touche, M’Vila affirmant avoir rendu visite à un ami au Havre. Mais trop tard, le mal était fait, et la suite on la connait. Si Sébastien Corchia et Eliaquim Mangala ont tenté de désamorcer la bombe, la déroute tricolore n’a pu être évitée. Au final, ils sont dont cinq à être sous la menace d’une sanction de la FFF, cinq hommes auxquels il faudra ajouter les joueurs ayant eu vent de l’information, notamment leurs collègues de chambre. Tout cela pour, finalement, une petite heure et demie passée dans cette fameuse boite. Le jeu n’en valait assurément pas la chandelle.

Khaled Karouri






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image