leral.net | S'informer en temps réel

Blog Ciné ma : PPDA, du livre au cinéma

Depuis qu’il a quitté sa position d’homme tronc du journal télévisé de 20 heures, Patrick Poivre d’Arvor, a le don d’ubiquité : sur les plateaux de télévision, où il a été l’invité chouchou des talk-shows de l’automne, avant de reprendre du service sur France 5 (depuis deux semaines)


Rédigé par leral.net le Samedi 31 Janvier 2009 à 16:34 | | 1 commentaire(s)|

Blog Ciné ma : PPDA, du livre au cinéma
Depuis qu’il a quitté sa position d’homme tronc du journal télévisé de 20 heures, Patrick Poivre d’Arvor, a le don d’ubiquité : sur les plateaux de télévision, où il a été l’invité chouchou des talk-shows de l’automne, avant de reprendre du service sur France 5 (depuis deux semaines) et Arte (dans un mois) ; dans les librairies, où chaque mois, un nouveau livre ou une réédition envahit les comptoirs, même si son dernier ouvrage, un essai intitulé A demain ! En chemin vers ma liberté (Fayard) n’a pas rencontré le succès escompté ; et désormais au cinéma… PPDA passera derrière la caméra cet été, avec son frère Olivier Poivre d’Arvor, par ailleurs président de CulturesFrance, organisme chargé de promouvoir la culture française hors de ses frontières.

Il est évident que ce n’est pas l’expérience de cinéaste qui a facilité le financement du projet. Un coup (raté) à la Houellebecq ou une tentative (sincère) à la Claudel ? Si de plus en plus d’écravins passent derrière la caméra (Eric Emmanuel Schmitt sort un nouveau film cette année, Marc Dugain est actuellement en tournage), et si cela a toujours existé (Cocteau, Duras…), les critiques et cinéphiles restent dubitatifs sur le talent de chacun à mettre en images leurs propres mots.

Le film sera l’adaptation de leur roman J’ai tant rêvé de toi, paru en 2007 chez Albin Michel. Le tournage débutera cet été. Cela devrait se dérouler, comme dans le roman, à Prague. Il s’agit de l’histoire de Youki, fragile, anorexique, nymphomane, à l’enfance dévastée par le manque paternel qui découvre son père, un Casanova vieillissant doublé d’un imposteur… Le film avait reçu les éloges de la critique littéraire, des libraires et avait finit en bonne position dans la plupart des prix littéraires.
Source : Ecran Noir







1.Posté par arlete le 31/01/2009 20:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ya de cela quelque jours je demandais a la presses senegalaise et a l etat de preter attension a ce qui se passait a la mairie des parcelles assainies avec le depute moussa sy apropos des commercants et autres vendeurs d objet de recuperations qui se trouvent derriere l eglise ...En effet un policier a falli y laisser sa vie...Le deput maire avec ses hommes sont venus recuperer de force les table et autres ferail pour aller le revendre en toute illegalite devant le complexe yengolene...Dans quel pays nous sommes ou les honnete citoyens n ont pas droit au travail...Ces braves personnes ne demandent rien qu on les laisse gagner honneteùment leur pain...Quant a la presse senegalaise elle vient de confirmer quelle n est qu une presse alimentaire ,pas de temps pour les pauvres , demandez a makhy ou idy?Dommage mais quand on a des formateurs comme abdoul latif coulibaly....

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image