leral.net | S'informer en temps réel

Bombardier, roi des arènes : « Mansour Aw risque de perdre son argent »

Bombardier était à Kaolack, ce week-end, pour assister et coacher son ami et lieutenant Santang Gningue. Occasion saisie par le journal Sunulamb pour l'interroger sur un éventuel saison blanche.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Avril 2016 à 13:59 | | 0 commentaire(s)|

Bombardier, roi des arènes : « Mansour Aw risque de perdre son argent »
Quel commentaire pouvez-vous faire de l’incident survenu avec votre véhicule, il y a quelques semaines ?

Je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus. Il est vrai que ma voiture a brûlé. On est au mois d’avril. Des gens m’ont joint par téléphone après l’incendie pour en avoir le coeur net. Je le leur ai confirmé en rigolant. Ils ont pensé que je farçais. Mais non, une voiture est une machine. Elle peut tomber en panne à tout moment ou brûler. J’en rends grâce à Dieu. C’est une machine que j’avais achetée par la grâce de Dieu. Je remercie le Bon Dieu pour ça. Elle a brûlé. Je n’y pouvais rien. Quand on a pressenti le pire, on est descendu du véhicule qui a pris feu devant nous, impuissants.

Qu'est-ce qui justifie votre absence à la pose de la première pierre de l’arène nationale par le Président Macky Sall le 7 avril passé ?

Cela a coïncidé avec un petit voyage que j’avais effectué quelque part. Je savais qu’il y aurait des interrogations autour de cela. C’est la raison pour laquelle j’avais diligenté mon frère Pape Dia, lui demandant d’aller m’y représenter.

Il se dit que vous aviez voyagé pour des raisons mystiques suite à l’incident avec votre véhicule ?


Non, pas du tout. Bien avant cet incident, j’avais programmé ce voyage. Que ma voiture ait brûlé ou pas, ce voyage était dans mon agenda. J’allais l’effectuer quoi qu’il arrive ! Concernant l’arène nationale, je salue l’initiative de la pose de la première pierre. Je prie pour que les travaux avancent jusqu’à ce que le bijou soit construit. Notre souhait, c’est que même si nous n’allons pas avoir la chance de beaucoup combattre là-bas, que nos fils ou petits-fils s’y produisent. Je prie Dieu d’être le premier lutteur à lutter dans l’arène nationale après son inauguration. Parce que tout lutteur qui en aura la chance, l’histoire le retiendra.

Vous êtes un roi des arènes qui file vers une saison blanche, quelle lecture en faites-vous ?


Je suis à l’écoute des promoteurs pour lutter. Mais si je n’arrive pas à trouver un combat, je vais attendre tranquillement la saison prochaine. Mon combat contre Eumeu Sène est démarché pendant trois mois. S’il y a blocage, c’est peut-être à cause d’un différend entre Aziz Ndiaye et Eumeu Sène. Pas de mon côté.

Où en êtes-vous avec votre combat contre Rock Balboa ?

Le promoteur avait mis son argent sur ce combat. Mais le Cng a refusé l’affiche. Devant cette situation, c’est le promoteur qui risque d’en pâtir, ou perdre son argent...

Mansour Aw ne vous a-t-il pas proposé un autre adversaire ?


Non, il ne m’a pas proposé un autre adversaire. C’est que, aussi, il a contracté avec Rocky Balboa.






Hebergeur d'image