leral.net | S'informer en temps réel

Bonne gestion de la police nationale - Des collègues de la Dgpn s'interrogent : "Qui après Anna ?"

La "rupture" prônée par le Président Macky Sall, au lendemain de son élection en 2012, est vraiment le cheval de bataille de Anna Sémou Faye. A en croire certains de ses collègues, ils saluent la justice et la démocratie dans les rangs de la police malgré les difficultés.


Rédigé par leral.net le Lundi 31 Août 2015 à 11:42 | | 4 commentaire(s)|

En effet, à peine est-elle nommée qu'elle rétablit la justice pour les missions à l'étranger. Plus personne, décide-t-elle, n'ira en mission deux fois de suite en l'espace de moins de deux ans. Un commissaire à la police explique : "C'est depuis qu'elle est là que les missions sont réglementées. D'habitude, c'était de l'arbitraire, on voyait quelqu'un aller en mission deux fois de suite sur aucune base, alors que d'autres sont laissés en rade. Mais avec elle, maintenant, c'est la transparence". Même les auxiliaires de police vont maintenant en mission, sans compter également les femmes. Celles-ci, dit-on, n'ont jamais mis les pieds dans les missions, mais c'est avec l'avènement du Commissaire Anna Sémou Faye qu'elles sont intégrées dans les missions.

Aussi, raconte-t-on, jamais la Dgpn n'a été aussi proche de ses hommes. "Elle fait le tour des commissariats, pour être au fait des conditions de travail, entre autres, et cela remonte forcément le moral de la troupe". Ce n'est pas tout. Des confidences parlent de son "ambition" de renforcer les ressources humaines de la police et surtout de sa "détermination" à obtenir la "retraite militaire" pour les policiers. "Elle en a fait son cheval de bataille, elle mène le plaidoyer parce que la loi existe. Elle veut vraiment faire bénéficier aux policiers de la retraite militaire plutôt que de la retraite civile", se félicite un gardien de la paix.

Naturellement, ces "avancées" ne peuvent pas plaire à tout le monde. Si ce ne sont pas des peaux de bananes dans le commandement, ce sont des calomnies dans la presse. Mais Anna Sémou Faye est restée imperturbable dans ses missions, renseigne Le Quotidien du jour. Bien d'autres changements ont été constatés dans la police, depuis l'arrivée du commissaire Anna Sémou Faye comme la démocratie dans la gestion des effectifs ou encore dans les affectations. Ce qui lui vaut beaucoup de "félicitations" et des "encouragements" de la part de ses hommes qui se posent anxieusement la question de savoir : qui après elle ?






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image