leral.net | S'informer en temps réel

Bordeaux peut-il vraiment vivre un mercato sans recrues ?

Les Girondins de Bordeaux pourraient bien ne pas recruter cet été. Comment est-ce possible ? Explications.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Juillet 2012 à 14:17 | | 0 commentaire(s)|

Bordeaux peut-il vraiment vivre un mercato sans recrues ?
« Il ne va pas se passer grand-chose ». Lors de la conférence de presse de reprise des Girondins de Bordeaux, le président Jean-Louis Triaud affirmait que le mercato estival du club au scapulaire serait très calme. Quelques jours plus tard, il évoquait même la possibilité qu’aucune recrue n’arrive. Une telle éventualité est-elle crédible ? Les acteurs girondins semblent en tout cas y croire, à l’image d’Alain Deveseleer, directeur général de l’écurie aquitaine. « Le marché est bloqué. Il ne se débloquera pas avant le mois d’août, quand la Premier League commencera à recruter. Et encore, seulement si elle recrute sur le marché français », a-t-il lâché, rappelant quelle était la priorité.

« Tous les clubs ont besoin de vendre, pour baisser leur masse salariale et leur endettement ». Du coup, Francis Gillot pourrait bien devoir faire avec les moyens du bord cette saison. Une situation qui n’émeut pas spécialement le coach. « Je ne me plains pas. On a pris quatre joueurs, deux l’été dernier et deux en janvier. Je peux bien bosser, j’ai une base. (...) Il n’y a pas d’argent, donc, ça ne sert à rien de réclamer des renforts », a-t-il confié. Il souhaite surtout dégraisser. « Ce qui me gêne, c’est quand il faut désigner ton onze. Il y en aura dix-huit pas contents. Les deux tiers vont grincer des dents. Pour l’ambiance du vestiaire, ce n’est pas très bon », a-t-il glissé avant de prévenir sa direction.

« En revanche, je ne veux pas perdre à quinze jours du début un ou deux joueurs majeurs. Ce serait un coup dur. Si je ne perds personne dans les majeurs, ça me va. (...) Autant être positif tout de suite ! Tout était clair. J’ai un onze qui tient la route », a-t-il avancé. On comprend donc mieux pourquoi les décideurs ont entamé des discussions pour prolonger Yoan Gouffran, auteur de 14 buts en L1 la saison passée. « Le principe de la prolongation a été évoqué avec son agent. Cela ne s’est pas fait, parce qu’il est parti en vacances. Mais on devrait agir dans ce sens », a indiqué Alain Deveseleer.

De quoi rassurer un peu Gillot, qui malgré son optimisme, ne voit pas son équipe, cinquième cette année et donc qualifié pour l’Europa League, capable de lutter pour le podium. « On peut toujours faire mieux. On verra. Si la réussite nous accompagne, pourquoi pas, mais je n’ai pas un effectif pour finir dans les trois premiers. Pour ça, il faut un buteur à 20 buts, un second pas trop loin et un passeur à 15 passes. On les a ? C’est à voir... », a-t-il conclu. À ses joueurs de le surprendre. De toute façon, il n’y en aura pas d’autres cet été !

Alexis Pereira






Hebergeur d'image