leral.net | S'informer en temps réel

Bourse de sécurité sociale : Le quota de Dakar va doubler en 2015

Pour la réussite du Programme national de bourse de sécurité familiale (PNBSF), le gouvernement du Sénégal, à travers la délégation générale de la protection sociale et à la solidarité nationale, exige une synergie de la part de tous les acteurs clefs intéressés par les questions de protection sociale des groupes vulnérables.


Rédigé par leral.net le Vendredi 6 Février 2015 à 12:01 | | 3 commentaire(s)|

Bourse de sécurité sociale : Le quota de Dakar va doubler en 2015
D'où l'établissement d'un partenariat fécond avec les collectivités locales, les autorités administratives, les maires du fait de leur rôle déterminant dans le développement local et la gestion de l'administration territoriale. Ainsi, pour pérenniser cette implication des collectivités locales dans la mise en œuvre des opérations du programme, la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale (DGPSN), Anta Sarr Diacko, lance un appel aux maires des différentes localités pour faciliter la tâche aux enquêteurs afin de dénicher les couches les plus vulnérables devant bénéficier de cette aide de l'État.
Selon elle, le Sénégal compte d'ici 2017, fournir à 300 000 familles vulnérables une bourse de 25 000 F CFA par trimestre pendant 5 ans afin de les aider à subvenir aux besoins d'éducation et de santé. « Comme le PNBSF constitue en effet un levier important de lutte contre la pauvreté, nous comptons d'ici 2017, fournir à 300 0000 familles vulnérables une bourse de 25 000 F CFA par trimestre pendant 5 ans afin de les aider à subvenir aux besoins d'éducation et de santé », a-t-elle fait savoir. Tout en précisant que « dans le sillage de l'acte 3 de la décentralisation, les élus locaux de par leur mission, leur statut, leur implication dans la gestion de proximité et les responsabilités qui leurs sont dévolues, constituent des acteurs stratégiques de premier ordre pour arriver à bout de la vulnérabilité et des inégalités sociales ».
Anta Sarr Diacko a annoncé également, que contrairement aux années passées, la région de Dakar verra son quota doublé passant ainsi de plus de 6 000 bourses à 13 293 à partir de cette année. Elle présidait hier jeudi 5 février 2015, à Dakar, une rencontre de partage avec les autorités administratives et les élus locaux qui a pour but de faciliter la bonne connaissance et l'appropriation du Programme par les élus locaux afin de bâtir avec eux un partenariat fécond. Elle va permettre aussi de proposer des axes de collaboration et une construction d'alliances stratégiques qui à coup sûr aideront à réunir les autorités administratives, les maires et les services déconcentrés (Action sociale, développement communautaire, développement local dans les comités qui assurent l'exécution du programme local.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image