leral.net | S'informer en temps réel

Boycott de la «State House» et de l’avion présidentiel, “confiscation” du logement de fonction de sa vice-présidente: Adama Barrow craint-il d’être atteint, mystiquement, par Jammeh?

On ne sait pas si c’est à force de côtoyer son homologue sénégalais qu’il a fini ou pas par le lui piquer, mais le Président gambien, Adama Barrow, partage avec Macky Sall, un fait bizarre qui garde toute sa part d’insolite.


Rédigé par leral.net le Dimanche 16 Avril 2017 à 00:24 | | 0 commentaire(s)|

En effet, autant le successeur de Me Abdoulaye Wade fut resté, un long moment, sans rejoindre le Palais présidentiel, après sa passation de service, préférant, tous les jours, quitter son domicile de «Fenêtre Mermoz», pour aller travailler au Palais et rentrer tard dans la soirée, autant Adama Barrow refuse, jusqu’à aujourd’hui, de regagner la «State House» (Palais présidentiel).

Est-ce par crainte d’être atteint, mystiquement, par son prédécesseur, Yahya Jammeh ? Allez savoir…En tout cas, le nouvel homme fort de Banjul ne semble pas avoir le moral nécessaire pour franchir les grilles de la «State House».

La preuve, près de 3 mois après sa prestation de serment, à Dakar puis son investiture célébrée, en grande pompe, à Banjul, le 18 février dernier, le Président gambien n’a toujours pas déposé ses valises à la «State House».

Selon des sources de Actusen.com, après avoir séjourné des mois dans un hôtel gambien, aux frais du contribuable, Adama Barrow a, finalement, regagné, il y a de cela quelques jours, la Résidence de la Vice-présidente, Fatumata Tambajang Jaalo. Et celle-ci, contrainte à vider les lieux, a filé les clés de sa maison de fonction au successeur de l’ancien dictateur.

Situé à quelques encablures du Palais de la République, ce havre de paix est, pour le moment, en attendant le «déminage» du Palais, le lieu où le Président de la Gambie évacue les affaires courantes de son pays. Sous l’aile protectrice des éléments de la Micega.

C’est ici que tous les dossiers de l’Etat sont traités. Et où, à longueur de journée, ses plus proches collaborateurs le retrouvent pour des séances de travail.

Mais ce n’est pas seulement le Palais présidentiel que Adama Barrow boude. Dans la mesure où, d’après toujours les sources de Actusen.com, le tombeur de Yaya Jammeh «ignore», à ce jour, l’avion de Commandement présidentiel de la Gambie.

Si ses pairs africains ne lui prêtent pas un avion, c’est à bord d’un jet privé que Barrow voyage

«Ce sont ses homologues d’Afrique qui lui prêtent l’engin volant pour ses déplacements, à l’étranger», confie à Actusen.com une autre source proche de la Présidence sénégalaise. D’ailleurs, poursuit notre interlocutrice, «le retard noté dans l’arrivée à Dakar du Président gambien, lors de sa première visite officielle à l’étranger, en début du mois de mars dernier, est dû à cet impair».

Aussi, a appris Actusen.com, Adama Barrow, qui se rendait, vendredi au Congo-Brazzaville, sur invitation de Son Excellence Denis Sassou Nguesso, dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays, avait embarqué à bord d’un jet privé, qui n’est pas une propriété de la Gambie.

Gaston MANSALY (Actusen.com)