leral.net | S'informer en temps réel

Boycott de la transgambienne : Le regroupement national des transports de proximité approuve


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Avril 2016 à 11:12 | | 1 commentaire(s)|

Le boycott de la transgambienne est bien apprécié par le regroupement national des transports de proximité communément appelés «Horaires». Ces responsables l’ont fait savoir lors d’une rencontre avec la presse à Grand Yoff où ils ont profité de l'occasion pour démentir toute pénurie de denrées au niveau de certaines localités du pays, comme le laissent entendre certains syndicalistes du transport. Ils ont aussi demandé à l’Etat, selon Walf Quotidien, de réhabiliter la route nationale N°6 mais aussi de subventionner le carburant pour une éventuelle baisse des tarifs mais aussi l’arrêt des tracasseries routières. «Nous sommes en phase avec l’Etat sur le fait de rester deux mois sans passer par la Gambie afin de faciliter le déplacement des usagers. Puisque, c’est un gain de temps pour déposer les usagers. Donc, ceux qui disent que les populations de la Casamance ont des problèmes pour s’approvisionner en vivres racontent des contrevérités», a dit le Secrétaire général dudit regroupement, Kamor Dianté.
Maba Diakhou Fall, un autre responsable d’ajouter : «Aujourd’hui, toutes les populations apprécient le fait qu’on laisse la Gambie. Puisque l’économie est en train de tourner et le petit commerce marche à merveille. Donc, ceux qui sèment le doute dans l’esprit des Sénégalais manquent tout simplement de patriotisme. Il n’y a pas de pénurie en Casamance» a-t-il précisé.
Cette rencontre a enregistré, d'après le journal, la présence des usagers qui ont, de leur côté, soutenu la démarche des acteurs du transport. «Il y a un problème de sécurité qui se pose par le fait de passer en Gambie puisque le Bac n’est pas sûr car étant vétuste. De plus, arrivé à une certaine heure, au niveau de la frontière, on la ferme et vous subissez toutes sortes de tracasseries en Gambie. Pour dormir, il faut louer un matelas à mille francs et il n’y a pas de toilettes en plus des caprices des policiers gambiens. Vraiment, ce blocus nous arrange. Car, maintenant, ce que l’on donnait a Yaya Jammeh nous profite» a dit l'un d'entre eux.
Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image