leral.net | S'informer en temps réel

Boye Niang 2-Garga Mbosse : Le combat de classification

Boy Niang 2 va faire face à Garga Mbossé, ce dimanche 13 mars, au Stade Demba Diop, rapporte le journal Sud Quotidien. Ce combat va donner l'occasion pour chacun des deux lutteurs l'opportunité de frapper à la porte de la cours des grands en cas de victoire. Aussi, cette affiche représente pour Boy Niang une revanche par procuration devant le frère de Zoss. Le Showman de l'arène l'avait battu, il y a 2 ans, rappelle-t-on.


Rédigé par leral.net le Jeudi 10 Mars 2016 à 16:01 | | 0 commentaire(s)|

L’affiche devant opposer Boy Niang 2 de l’école de lutte (Boy Niang) à Garga Mbossé de (Dor Dooraat), ce dimanche 13 mars au Stade Demba Diop est venue à son heure. Pour cause, ce sera l’une des affiches les plus attendues de la saison par les amateurs de lutte de par son enjeu mais aussi, des rivalités qui existent entre l’entourage des deux protagonistes.

Ficelée depuis la saison dernière, la tenue de cette rencontre sera une porte ouverte à ces deux espoirs qui font leur ascension vers la cour des grands. En revanche, un éventuel revers dans ce duel pourrait aussi retarder cette voie vers le sommet de l’arène.

Garga, qui aligne 3 victoires d’affilée, ne cracherait pas sur un 4ème succès face au lutteur de Pikine. Boy Niang non plus. Battu par Zoss, il y a deux ans de cela, cette confrontation contre le jeune frère de ce dernier, constitue, une revanche par procuration, pour le fils De Gaulle.

MAX MBARGANE : «LA RAPIDITE DE BOY NIANG FACE A L’HABILITE DE GARGA»

De l’autre côté ce combat servira de baromètre pour ces espoirs afin de faire leur entrée dans la cour des grands. Pour l’ancienne gloire de la lutte sénégalaise, Max Mbargane, les deux lutteurs partent à chance égale.
«Il n’y a pas de favori pour ce combat. Chacun peut prendre le dessus sur son adversaire. Physiquement, ils sont tous les deux en forme. Ce qui démontre que la préparation a été respectée». «Sur le plan technique, fait-il remarquer, Boy Niang est très rapide sur les actions. Il doit favoriser le combat rapproché tout en faisant attention à la bagarre pendant ce duel».

Quant à Garga Mbossé, confie le spécialiste de la lutte, «il est très habile sur le plan de la bagarre. C’est un vrai combattant. Il en a fait des victimes notamment Aliou Mané. Certainement, il va observer un combat à distance. Comme ce sera une rencontre aux allures d’une revanche par procuration pour Boy Niang, la pression sera de son côté».
«Maintenant, s’est-il empressé de préciser, s’il parvient à gérer cette pression, il aura sa chance à saisir pour se propulser dans le groupe des ténors».

Toutefois, Max Mbargane n’a pas manqué de mesurer l’importance de ce combat dans la progression de la carrière pour ces lutteurs. «Ce sera une affiche très intéressante. Car, les amateurs l’attendent depuis 2015. Ama Baldé, Sa Thiès, Boy Niang et Garga Mbossé appartenaient à la même génération de lutteurs. Un combat entre ces 4 espoirs permettra à chacun de faire ses preuves pour remonter à la classe supérieure. Ama (Baldé), après sa victoire sur Tapha Tine, s’est émergé du lot pour intégrer la cour des grands. Aussi, Boy Niang après sa victoire sur Baye Mandionne a tourné le dos à Garga Mbossé. Mais, avec l’année blanche qu’il a réalisée la saison dernière, il est obligé de regarder dans le rétroviseur. C’est dans ce contexte que ce combat devient intéressant», a livré le consultant de lutte.

AMBROISE SARR : «UN COMBAT DES COACHES»

Pour Ambroise Sarr l’expérience des entraineurs sera déterminante pour booster les lutteurs dans ce combat. « La seule différence ressortira de l’apport du coach de chaque lutteur. Toute erreur commise sera payée cash ! Les deux gosses ne se feront pas de cadeaux. Le poids ira un peu en faveur de Garga comme la taille un tout petit peu du coté de Boy Niang. Ils partent à 50-50», a-t-il indiqué dans son analyse.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image