leral.net | S'informer en temps réel

Brandão sort du silence et affirme ses hautes ambitions avec l’ASSE

Pour Le Parisien, l'attaquant de l'AS Saint-Étienne Brandão est revenu sur l'affaire de mœurs qui l'a énormément fait souffrir lorsqu'il était encore à l'OM...


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Octobre 2012 à 08:49 | | 0 commentaire(s)|

Brandão sort du silence et affirme ses hautes ambitions avec l’ASSE
C’est l’histoire d’une libération. Pointé du doigt suite à la plainte pour viol d’une jeune femme en mars 2011, Brandão (32 ans) a depuis été innocenté. Dans les colonnes du Parisien, l’attaquant brésilien, qui fait aujourd’hui le bonheur de l’AS Saint-Étienne, s’est dit soulagé, demandant réparation. « J’ai dit au juge que j’étais innocent. À partir de ce moment, c’était terminé pour moi. C’était fini avant même que ça ne commence. (...) Je veux qu’on écrive en grand que je suis innocent. », a-t-il lâché.

S’il est libéré et serein, il garde une dent contre Jean-Claude Dassier, l’ancien président de l’Olympique de Marseille qui, à l’époque des faits, l’avait envoyé au Brésil pour ne plus en entendre parler. « Le plus difficile, ce sont les personnes qui m’ont jugé sans savoir. C’est une page tournée qui m’a fait grandir. On apprend de ses épreuves. (...) Un président, qui est parti maintenant, a tenu des propos qu’il n’aurait pas dû tenir. Il a dit des choses qui m’ont beaucoup énervé, notamment que je ne porterais plus jamais le maillot de l’Olympique de Marseille. Maintenant, j’ai prouvé mon innocence à tous ceux qui m’ont jugé et critiqué. Je veux leur dire qu’avant de parler et de condamner il faut connaître les personnes », a-t-il regretté.

Ce douloureux passé derrière lui, le Brésilien préfère se concentrer sur son nouveau challenge avec les Verts. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il voit les choses en grand. « Pour prouver ma valeur. Seul Saint-Étienne m’a ouvert ses portes. Beaucoup de clubs pensaient que j’étais coupable. J’ai passé deux mois très difficiles après mon départ de l’OM. Mon ambition ? Être champion. Si Dieu le veut, les choses se feront naturellement. Je veux être champion. Je crois beaucoup en mon équipe, on va en entendre parler. Je n’ai pas peur de Paris, de Marseille, ni d’aucun club. Ils peuvent venir, il n’y a pas de souci. Marquer 14 buts, ce serait bien. C’est mon numéro de maillot », a-t-il conclu. Peut-il y arriver ? Réponse dans les prochaines semaines...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image