leral.net | S'informer en temps réel

Braquage de l’agence Wari de Pikine-Ouest : L’étudiant revient sur le film des opérations

B. Bitèye, c’est le nom de l’étudiant qui a braqué l’agence Wari située non loin de la mosquée Ndank Ndank. Selon le journal EnQuête, il a non seulement avoué être l’auteur du braquage mais il est revenu sur les raisons qui l’on poussé à passer à l’acte avant d’expliquer son modus operandi.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Août 2015 à 09:07 | | 3 commentaire(s)|

Braquage de l’agence Wari de Pikine-Ouest : L’étudiant revient sur le film des opérations
L’étudiant qui a braqué l’agence Wari de Pikine-Ouest a donné la raison qui l’a poussé à agir de la sorte après avoir avoué qu’il est l’auteur du braquage. « Oui, je dois avouer que j’ai braqué la caissière de l’agence Wari à côté de la mosquée "Ndank Ndank" de Pikine-Ouest et je lui ai pris la somme de 25 000 FCfa. Mon acte s’explique par le fait que j’ai un problème financier pour dégoter une préinscription et aller continuer mes études en Europe », a confié le jeune Bitéye. Selon le journal, cet étudiant en deuxième année en Maths- Physiques a expliqué qu’il a été mis en rapport avec un intermédiaire qui lui a demandé 250 000 pour lui fournir un compte bancaire et lui ne détient que 150 000.

Devant les hommes du commissaire Moustapha Diouf, Bitèye raconte que, quand l’idée de braquage lui est venue en tête, il s'est dit que, pour réussir, il lui fallait une agence gérée par une femme et qui n’a pas d’agent de sécurité, ce qui va lui donner des chances de réussir son coup. Il a soutenu devant les enquêteurs qu’il s’est rendu chez sa grand-mère où il a vu une arme factice, après l’avoir pris, il est allé acheter un tournevis et un couteau dans une quincaillerie. Le matériel au complet, il s’est mis à la recherche d’une cible. A bord de sa moto, le natif de Guédiawaye a emprunté quelques axes de la banlieue et il est arrivé devant l’agence de "Ndank Ndank". Après avoir rôdé pendant un certain temps, il s’est dit que le moment était venu pour lui de passer à l’acte. Une fois à l’intérieur de l’agence, il a demandé, dans un premier temps, à la caissière de lui faire de la monnaie de 5000 F ; il est revenu une seconde fois pour faire semblant de faire un envoi. Ensuite, il a sorti l’arme et l’a braquée sur la tête de la caissière en lui demandant de lui donner le contenu de ses caisses. Elle se serait mise à le supplier de ne pas la tuer. Mais, une fois qu’elle lui a donné l’argent, il l’a ligotée. Malheureusement pour lui, il a été maîtrisé par une foule avant qu’il ne puisse quitter les lieux. Il a aussi avoué que c’était la première fois qu’il commettait cet acte mais une autre gérante d’une agence Wari, située au rond-point Sam de Guédiawaye, s’est présentée à la police de Pikine pour corser le dossier de l’étudiant. Elle a soutenu avoir été braquée par B. Bitèye qui lui a pris la somme de 150 000 F Cfa. Elle dit avoir reconnu l’étudiant comme étant son bourreau. Il a finalement été déféré au parquet.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image