leral.net | S'informer en temps réel

Braquage raté de l'Agence Microcred de Nguékhokh: "La bande de cambrioleurs tombe"

Après plus d'un mois de cavale, les cinq membres de la bande qui avait attaqué l'Agence Microcred de Nguékhokh sont tombés la semaine dernière. Ils ont été appréhendés par la Gendarmerie nationale. Cette attaque avait fait un mort.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Mai 2017 à 13:01 | | 0 commentaire(s)|

Braquage raté de l'Agence Microcred de Nguékhokh: "La bande de cambrioleurs tombe"
Braquage raté de l'Agence Microcred de Nguékhokh: "La bande de cambrioleurs tombe"
Fin de cavale pour la bande de cambrioleurs qui dans la nuit du 6 au 7 avril dernier avait attaqué, aux environs de 3h du matin, l'Agence Microcred de Nguékhokh. Le gang composé de 6 personnes avait été amputé d'un des leurs. En effet, un des malfaiteurs avait été atteint au cours d'échanges de coups de feu avec les gendarmes qui avaient mis fin au cambriolage. Les cinq autres avaient fondu dans la nature. Après un mois de cavale, ils sont tombés la semaine dernière grâce à des opérations menées par le Groupement d'intervention de la gendarmerie et la Section de recherches de la gendarmerie. Les cinq mis en cause, gardés à vue à la Brigade de Nguékhokh, seront déférés au parquet de Thiès aujourd'hui.

Les malfaiteurs ont été dénoncés par leur acolytes, atteint lors de l'attaque. Avant de succomber à ses blessures à l’hôpital Principal de Dakar, M. Dia a balancé le nom de ses complices et le rôle de chacun. Selon un communiqué de la gendarmerie, il s'agit O. Sow et S. Tall, habitant respectivement à Thilmakha et Nguékhokh. Les deux avaient été condamnés à 10 années de travaux forcés suite à un cambriolage à la Zone Franche industrielle. Mais ils ont été graciés au bout de 8 ans. La troisième personne interpellée est S. Ka, un berger âgé d'une vingtaine d'années et peint comme le plus sanguinaire du gang.

D. Ba, fort de corpulence, avait pour mission de faire sauter les portes et les coffres. I. Ba, âgé de 45 ans, était le guetteur lors des interventions. Premier à tomber, O. Sow, blessé lors de l'attaque de Nguékhokh, a été arrêté à l’Hôpital de Saint-Louis où il était parti pour des oins médicaux. Après son audition sommaire, il sera aussitôt acheminé à Mbour dans la journée du jeudi passé pour un interrogatoire de fond. Il sera suivi par S. Tall, appréhendé le vendredi dernier, en fin de matinée, par les éléments de la SR à Nguékhokh. Quelques heures après, S. Ka alias "Mamadou" est localisé à Sandiara et arrêté après une course poursuite de deux kilomètres. En même temps, les équipes techniques avaient identifié O. Sow à Nguékhokh. Il a été surpris sur sa moto et neutralisé par des éléments du GIGN. Quant à D. Ka, il a été alpagué dans un garage de Nguékhokh.

D'après la même source, une série de perquisitions organisées dans la journée du samedi a permis de retrouver un arsenal impressionnant d'armes de poing, de fusils de chasse, de munitions et d'armes blanches. Les armes étaient souvent cachées dans la brousse. De nombreux pieds de biches, des marteaux lourds et du bétail déclaré volés ont été également découverts.

Par ailleurs, le document est revenu sur le film du cambriolage raté en révélant que les cambrioleurs avaient ligoté le vigile. A coups de pieds de biche et de marteaux, les braqueurs ont défoncé la porte de l'Agence et avaient pris le coffre contenant une somme de 87 millions F CFA. Intrigué par le bruit à cette heure tardive de la nuit, un témoin, caché derrière la boulangerie, a alerté la Brigade de gendarmerie. En voyant la patrouille, les assaillants ont ouvert le feu. Il s'en est suivi un échange de coups de feu qui a duré plus d'une demi-heure avant que les cambrioleurs ne battent en retraite sans leur butin.

Ndèye Safiétou Nam Enquête










Hebergeur d'image