leral.net | S'informer en temps réel

Braquages et affrontements à Ziguinchor : deux morts, trois blessés

La violence a encore repris dans la capitale sud du pays, Ziguinchor. Hier mardi 25 août deux personnes ont trouvé la mort et trois autres blessés dans un braquage sur l’axe Bignona-Diouloulou. A 21heures les militaires ont échangé des tirs à l’arme lourde avec des éléments armés supposés appartenir au Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC), dans le village de Diabir, à la traversée de l’aérodrome sur la partie Est de Djibélor.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Août 2009 à 05:33 | | 0 commentaire(s)|

Braquages et affrontements à Ziguinchor : deux morts, trois blessés
Deux personnes ont perdu la vie tandis que trois autres sont blessées dans un braquage sur la Route nationale numéro 5 (axe Bignona Diouloulou) dans le village de Badiana. Un véhicule de type 4 X 4 occupé par le député Oumar Sané et cinq autres personnes en partance pour la Gambie a été pris pour cible ce mardi 25 août aux environs de 15h par la bande armée supposée appartenir au Mouvement des forces démocratique de la Casamance (MFDC). Dans cette attaque, un gendarme en civil a été blessé. Il a, ainsi, été évacué d’urgence à l’hôpital régional de Ziguinchor.

Quelques heures après, ce sont d’autres véhicules remplis de marchandises qui ont été pris d’assaut par ces éléments armés

En fin de la journée de ce mardi, aux alentours de 21 heures, des commandos de l’armée sénégalaise en position dans la périphérie de l’aéroport de Ziguinchor ont échangé des tirs à l’arme lourde avec des éléments armés, à hauteur du village de Diabir. Aucune victime n’a été cependant enregistrée au cours cette escalade la de violence. A t- on apprit auprès du chef de la station de Sud FM Ziguinchor El Hadji Guissé.

Tous les quartiers périphériques de la zone, à savoir Grand Yoff, Yoff, Grand Dakar, HLM Néma, ont été pris de panique au moment de l’échange de ces coups de feu.

Il faut dire que depuis vendredi, ces éléments supposés appartenir MFDC, (Mouvement des forces démocratiques de la Casamance ont repris les attaques dans les localités de Kassana et Diabir, à la périphérie de Ziguinchor.

Depuis quelques années l’axe Bignona-Diouloulou est réputé très dangereux. Nombreux de braquages et d’affrontements entre l’armée sénégalaise et des éléments rebelles sont notés dans ce périmètre. Le gouverneur de la région avait décrété un couvre feu au mois de mai dernier. C’est à la suite de cela qu’une relative accalmie avait été notée pendant un moment.

Pape Diattao Badji l






Hebergeur d'image