leral.net | S'informer en temps réel

Bras de fer à Paris : L'État du Sénégal contre Karim et Bibo devant le tribunal de grande instance française

La bataille opposant l'Etat du Sénégal à Karim Wade et ses complices présumés se délocalise dans la capitale française. Selon Libération, le 13 avril, le tribunal de grande instance de Paris va se prononcer sur la demande de confiscations des appartements de Karim Wade et de Bibo Bourgi situés aux rues Fesanderie et Meunier.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Mars 2016 à 13:04 | | 20 commentaire(s)|

En conférence de presse dans la capitale française, avant-hier, les avocats de l'Etat du Sénégal ont révélé avoir entrepris plusieurs procédures pour saisir deux biens immobiliers qui appartiendraient à Karim Wade, condamné par la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei). Le quotidien Libération, dans sa parution du jour, révèle que le bras de fer se tiendra le 13 avril prochain devant le tribunal de grande instance de Paris. En effet, l'Etat à travers son agent judiciaire, a demandé au juge la confiscation de l'appartement de la Rue Fesanderie appartenant à Karim Wade qui l'a acquis, selon ses dires, à la suite d'un prêt contracté auprès de la société Général de Banques au Sénégal (Sgbs). Dans la même assignation, l'Etat cible un autre appartement, sis à la Rue Meunier, qui appartient, sur le papier à Bibo. Déjà, les deux parties affûtent leurs armes en direction de ce qui s'annonce comme un bras de fer judiciaire épique. Les mêmes sources renseignent que l'Etat du Sénégal et les conseils de Karim Wade ont déjà ouvert un autre front judiciaire au Luxembourg. En effet, l'Etat a demandé et obtenu la confiscation d'une assurance-vie contractée auprès de la Sogelive pour 500 millions de FCfa. Mais cette mesure a été attaquée par les conseils de M. Wade devant le juge.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image