leral.net | S'informer en temps réel

Brèche de la Langue de Barbarie : Macky Sall veut accélérer la cadence

Le Président, Macky Sall, lors du Conseil de ministres du 14 septembre 2016, est revenu sur la situation de la brèche de la Langue de Barbarie à Saint Louis et il a donné des directives en ce sens, afin que le littoral soit préservé.


Rédigé par leral.net le Mercredi 14 Septembre 2016 à 22:57 | | 1 commentaire(s)|

Revenant sur la situation de la brèche de la Langue de Barbarie à Saint Louis, le Président de la République a demandé au Gouvernement «d’accélérer l’exécution du projet de réhabilitation durable de l’écosystème de ce patrimoine naturel et d’examiner, en rapport avec toutes les structures publiques concernées et les partenaires au développement, les opérations indispensables à la préservation du littoral», peut-on lire dans le communiqué du Conseil des ministres.

Selon une source scientifique «la Langue de Barbarie est un écosystème fluvio-maritime exceptionnel représentant une bande de terre en forme de langue tendue entre l'océan Atlantique et le fleuve Sénégal, un cas unique au monde à découvrir. Son paysage se caractérise par une vaste plage de sable de 20 km bordée de filaos et une façade fluviale d'une frange d'arbustes serrés».

«La Langue de Barbarie abrite en pays gandiolais un parc national, refuge pour les 46 espèces d’oiseaux aquatiques (sternes, goélands, mouettes, hérons, aigrettes, flamants roses, pélicans, cormorans, etc.) et les tortues de mer, qui couvre 2000 hectares et comprend l'estuaire naturel du fleuve Sénégal, l'extrémité sableuse de la Langue, les marigots bordant le continent ainsi que deux îlots situés au milieu du fleuve. Le parc est également inclus dans la réserve de biosphère transfrontalière du delta du fleuve Sénégal».

Massène DIOP leral.net







Hebergeur d'image