leral.net | S'informer en temps réel

Burkina Faso - Amnistie des putschistes: Une idée de Macky Sall ?


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Septembre 2015 à 15:51 | | 39 commentaire(s)|

A Abuja, au Nigeria, se tient un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la situation au Burkina Faso qui vit des moments difficiles. Les Présidents béninois, Thomas Boni Yayi, nigérien, Mahamadou Issoufou, ivoirien, Alassane Ouattara, nigérian, Muhammadu Buhari, et sénégalais, Macky Sall discutent du projet de sortie de crise trouvé le weekend dernier, après le putsch du 17 septembre 2015. Sur les treize points qui figurent dans le protocole d’accord, deux font particulièrement polémique au pays des hommes intègres. Il s’agit du retour dans la course à la prochaine Présidentielle des proches de l’ex-Président du Faso, Blaise Compaoré, qui avaient été exclus de cette élection par la Cour suprême et les autorités de la Transition du Burkina. L’autre point du projet d’accord qui passe mal chez les Burkinabè, c’est l’amnistie des putschistes.

Sur RFI, le général Gilbert Diendéré, chef des putschistes, assure qu’elle lui a été proposée par les médiateurs de la CEDEAO à savoir Macky Sall, président en exercice de l’institution sous régionale, et Thomas Boni Yayi. Et lors de l’ouverture du sommet de la Cedeao de ce matin, le Président sénégalais évoque l’amnistie des membres du Conseil national de la démocratie (CND), auteurs du coup d’Etat, clairement rejetée à Ouagadougou. « Il est nécessaire de pardonner et de repartir sur de nouvelles bases », a dit Macky Sall, d’après l’envoyé spécial de RFI à Abuja.






Hebergeur d'image