Leral.net | S'informer en temps réel



Burkina Faso - La veuve de Sankara dénonce le régime «sanguinaire» de Compaoré

le 18 Septembre 2012 à 13:20 | Lu 1130 fois

«Blaise Compaoré n’est pas le démocrate qu’il prétend être.»


Burkina Faso - La veuve de Sankara dénonce le régime «sanguinaire» de Compaoré
Voici ce qu’a écrit Mariam Sankara dans une lettre adressée à François Hollande.

La veuve de Thomas Sankara, celui qui a conduit, un temps, la révolution burkinabè, avant d’être à son tour renversé par l’actuel président du Burkina Faso, entend ainsi protester contre la réception de ce dernier à l’Elysée le 18 septembre, indique Fasozine.

Dans cette lettre, Mariam Sankara se fait la porte-parole des «orphelins, des veuves et des familles éplorées», afin de dénoncer le régime «sanguinaire» et «criminel» de Blaise Compaoré.

Elle rappelle ainsi au bon souvenir du président français les valeurs sur lesquelles reposait le pouvoir de son défunt mari avant son décès en 1987:

«Intégrité», «humilité», «honnêteté», «justice», «dévouement pour son peuple», énumère-t-elle.

La veuve revient ensuite sur la mort plus que suspecte du journaliste Norbert Zongo en 1998, brûlé vif dans sa voiture alors qu’il enquêtait sur une affaire touchant au clan Compaoré, pour lequel les procédures judiciaires n'ont jamais abouti.

Elle accuse enfin celui qui endosse depuis des années la casquette de médiateur sur le continent africain d’être en réalité «celui qui les attise», avant de conclure en demandant à François Hollande de l’aider à faire avancer sa plainte pour assassinat sur la personne de son mari, qui court depuis 1997.

Jeune Afrique indique que la visite de Blaise Compaoré portera sur les relations de coopération qui unissent la France et le Burkina Faso, et également sur la crise au Mali.

Selon le site, un rassemblement contre la réception de Blaise Compaoré était prévu à Paris le 17 septembre, à l’appel d’une trentaine d’associations.

Fasozine rappelle que Mariam Sankara, installée dans la région de Montpellier depuis la mort de son époux en 1987 avait envoyé la même requête au président Sarkozy en 2008.

Lu sur Fasozine, Jeune Afrique



1.Posté par CHERIF AIDARA le 18/09/2012 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chérif aidara le petit fils de cheikh sadibou aidara grand marabout
est la aujourdhui pour aider ce qui on besoin de lui pour tout les domaines
amour chance reussite travail mariage santé succés dans vos entreprises basé sur le saint coran incha allah kou gneuw sa adio fadiou
thi barké cheikhna cheikh sadibou thi barké yonentebi mouhamad salalahou aleyhi wa salam wa salatou wa salam hairou leumbiya badar ak ouhout
contact ;00221 77 921 57 39 ou sur skype aidara61 merci

2.Posté par obc le 21/09/2012 09:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

rien a foutre si elle veut ele na ka rester laba et ne plus revenire..keskelle à aporter au burkina depuis ces années?.nous voulons des gensqui vn aider le burkina a avencer et non a revenire en arrière.il n y apas que le dossier sankara au burkina

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site