leral.net | S'informer en temps réel

Burkina Faso: l'ONU envoie un émissaire après une journée de violences


Rédigé par leral.net le Vendredi 31 Octobre 2014 à 10:07 | | 1 commentaire(s)|

Burkina Faso: l'ONU envoie un émissaire après une journée de violences
La nuit a été calme à Ouagadougou, hormis quelques détonations et tirs entendus dans certains quartiers de la capitale du Burkina Faso. Les manifestants sont rentrés chez eux, après cette journée très mouvementée qui a conduit l'armée à prendre le pouvoir, annonçant la dissolution du Parlement et du gouvernement, l'instauration d'un pouvoir de transition couvrant les champs législatifs et exécutifs, le temps d'organiser le retour à l'ordre constitutionnel, c'est-à-dire des élections, d'ici à douze mois.
Cette dernière proposition ne satisfait pas l'opinion, qui pourrait de nouveau se rassembler massivement dans les rues ce vendredi. La confusion demeure, au lendemain d'un jeudi noir qui a surpris tout le monde, y compris les opposants qui ne voulaient pas d'un coup d'Etat. Les troubles ont fait une trentaine de morts et plus de 100 blessés, selon l'opposition, sans préciser si le bilan était national ou s'il ne concernait que Ouagadougou et la deuxième ville du pays, Bobo-Dioulasso. L'AFP n'a pu confirmer que quatre morts et six blessés graves, ces derniers étant tous soignés à l'hôpital de Ouaga.

Ce vendredi matin, des milliers de personnes convergent vers la place de la Libération; plusieurs centaines se sont postées dans le calme devant l'Etat-major de l'armée pour peser sur les hiérarques militaires.

L'ONU a dépêché un médiateur, Mohamed Ibn Chambas, qui devrait arriver aujourd'hui à Ouagadougou pour tenter de résoudre la crise. L'Union africaine (UA) a appelé «toutes les parties concernées à faire preuve de la plus grande retenue». L'Union européenne a lancé un appel à «engager rapidement un dialogue» et à mettre fin aux violences.






Hebergeur d'image