leral.net | S'informer en temps réel

Burundi : Le pouvoir récuse Bathily

Le Sénégalais Abdoulaye Bathily n’a pas le profil d’un médiateur, car à son arrivée au Burundi, il n’est pas allé voir les hautes autorités du Burundi, dont le président Pierre Nkurunziza, affirment le CNDD-FDD et ses alliés.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Juillet 2015 à 07:51 | | 8 commentaire(s)|

Burundi : Le pouvoir récuse Bathily
"Nous estimons que M. Bathily s’est récusé lui-même, puisqu’il a affiché un comportement qui va à l’encontre d’une partie des Burundais", a dit à la BBC le porte-parole du parti au pouvoir, Gélase-Daniel Ndabirabe.

"Il n’a voulu rencontrer aucune autorité du pays, mais seulement quelques ambassadeurs, des représentants de l’opposition et de la société civile", a poursuivi Ndabirabe.

Abdoulaye Bathily, représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique centrale, a été nommé à la tête de la médiation onusienne dans la mi-juin, en remplacement de l’Algérien Saïd Djinnit.

Crise politique
Saïd Djinnit avait jeté l'éponge le 11 juin, après avoir été récusé par l’opposition et le parti au pouvoir, qui le trouvaient partial.

Depuis fin avril, le Burundi traverse une crise politique, qui a coûté la vie à des dizaines de personnes.

L’opposition multiplie les manifestations contre la candidature de Pierre Nkurunziza à un troisième mandat pour la Présidentielle du 15 juillet. Ces manifestations sont souvent réprimées par les forces de l’ordre.

Une réunion consacrée à la crise politique burundaise se tient ce dimanche à Dar es Salam, en Tanzanie, à l'initiative de la Communauté des Etats d'Afrique de l'Est. L'Union africaine et les Nations unies sont représentées à cette rencontre.

BbcAfrique






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image