leral.net | S'informer en temps réel

C'est ça, le Barça !

Barcelone a réussi son challenge avec flamboyance, en écrasant mardi l'AC Milan (4-0) lors des 8e de finale retour de Ligue des champions. Un doublé de Messi en première période (5e, 39e) et deux autres buts de Villa (55e) et Jordi Alba (90e+2) ont qualifié les Catalans, qui ont donné une impression de plénitude à peine perturbée par des dernières minutes un peu plus crispées.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Mars 2013 à 21:48 | | 0 commentaire(s)|

C'est ça, le Barça !
L’an dernier, une défaite 3-0 en huitièmes retour n’avait pas empêché Milan de poursuivre sa route en Ligue des champions. C’était sur le terrain d’Arsenal. Cette saison, c'était chez le Barça et les Rossoneri ont pris 4-0. Et cette fois, l'élimination est au rendez-vous. Les Catalans ont étalé leur supériorité technique, mettant un rythme tout à fait insoutenable pour des Italiens limités, et ont remonté leur déficit de deux buts comme dans un rêve. Mbaye Niang a eu l’occasion qui aurait pu changer beaucoup de choses, à 1-0 en fin de première période, mais le ballon a heurté le poteau.

Privés de Balotelli (pas qualifié) et Pazzini (blessé) devant, les Milanais n’ont pas vu le jour le reste du temps. Les certitudes des Barcelonais avant le match, qu’il s’agisse de Jordi Roura ou Gerard Piqué, pouvaient apparaître comme présomptueuses. Désormais, elles ne souffrent juste d’aucune contestation, et Barcelone a frappé un très grand coup en passant presque sans trembler. Sans Puyol ni Fabregas au coup d’envoi, mais avec Xavi de retour et à un niveau plus conforme à ses standards (ainsi que Villa), les Blaugrana ont fait taire tous leurs détracteurs.

Hormis le poteau de Mbaye Niang à la 38e minute - sur un duel où l’attaquant français à peine majeur a juste joué de malchance face à Valdés - seule l’ultime opportunité de Robinho à la 81e a fait passer un véritable frisson aux spectateurs du Camp Nou. Mais pour le reste, quel festival… Les visiteurs auraient déjà pu être cloué au pilori en moins de 20 minutes, sans deux exploits d’Abbiati sur des frappes d’Iniesta (13e) et Xavi (17e). Lionel Messi avait déjà ouvert le score à la cinquième minute, d’une frappe du gauche chirurgicale. Et cette occasion gâchée par Mbaye Niang a finalement été le tournant du match, alors que l’ancien Caennais aurait pu marquer son tout premier but à Milan…







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image