leral.net | S'informer en temps réel

CAN-MONDIAL 2010 / SÉNÉGAL-ALGÉRIE CE SOIR À BLIDA:Le match de tous les dangers pour les Lions

Ce soir vers les coups de 19h, il fera 21 heures à Blida, plus précisément au stade Mohamed Tchaker, les Lions dans le cadre de la cinquième journée des éliminatoires combinées de la Can et du Mondial 2010 font face aux Fennecs d'Algérie. Une rencontre décisive à plus d'un titre, en ce sens que les deux équipes jouent leur avenir dans cette compétition. La défaite étant interdite de part et d'autre, les Lions en position de leader, reçus à l'extérieur, auront fort à faire face à un football algérien qui compte sur cette rencontre pour se relever.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Septembre 2008 à 04:20 | | 0 commentaire(s)|

CAN-MONDIAL 2010 / SÉNÉGAL-ALGÉRIE CE SOIR À BLIDA:Le match de tous les dangers pour les Lions
De ses rencontres difficiles, dangereuses, hostiles où on n'appréhende les vraies réalités qu'une fois le coup de sifflet final, celle-ci qui mettra ce soir les Lions du Sénégal face aux Fennecs d'Algérie en fait partie. Comptant pour la cinquième journée des éliminatoires de la Can et du Mondial 2010, cette rencontre-ci met aux prises les deux leaders supposés du groupe 11 de la zone Afrique. Le Sénégal et l'Algérie. Les Lions sont encore leaders au terme de quatre journées couronnées par quatre matchs dont deux victoires (Algérie et Liberia) et deux nuls (Gambie et Liberia), soit huit (8) points. Ils sont suivis justement de leur adversaire du jour, l'Algérie qui, au terme de quatre matchs, aura glané six (6) points.
Donc, deux longueurs séparent ces deux adversaires. Ce qui a fini de faire de cette rencontre un véritable match couperet où le résultat influera fortement sur l'avenir de l'une ou de l'autre des deux équipes. Mais, sur ce fait, si la pression sera bien algérienne avec des Fennecs qui jouent un gros morceau devant leur public, le doute sera bien sénégalais. Même si, pour le moment, Lamine Ndiaye préfère "cacher" leur jeu et leur tactique, il reste que le mental, comme l'ont déjà dit bien des observateurs, sera la clé de voûte de cette rencontre. Parce que tout simplement, les Lions feront face, en plus des Fennecs, au public, à l'adversité de tout un peuple, à un arbitrage qui en Afrique vire rapidement à "celui maison"...
Bref, à un ensemble de considérations qui les positionnent déjà dans un périmètre de dangers qui, mal contenus, peuvent se refléter sur le comportement sur le terrain. Les Lions seront provoqués et même menacés, mais leur expérience en bandoulière, ils pourront sortir de ce guêpier algérois. Ce qui passe par une rencontre pleine et totale, où tous les compartiments du jeu seront assurés et les applications développées. Les "à-peu-près" ne seront plus d'actualité. Lamine Ndiaye est même clair à ce niveau : "pour ce genre de match, il faut onze guerriers". Un discours qui donne un aperçu de ce que sera cette rencontre. Mais, en plus de devoir sauvegarder leur place de leader qui les met totalement à l'abri de tout calcul (face aux éventuels meilleurs deuxièmes), les Lions et leur staff sont obligés de démontrer que "la machine est désormais bien huilée".
Quelle meilleure occasion face à une des meilleures équipes algériennes sur le papier depuis quelques sept ans. En effet, Rabah Saâdane a réussi à convaincre ses meilleurs joueurs dont Rafik Saifi ou un certain Ziani qui, depuis très longtemps, faisaient la pluie et le beau temps pour les besoins de la sélection. Le jeu en vaut la chandelle, l'adversaire peut faire pousser des ailes. Les Lions sont avertis.

Oumar DIARRA
Le Matin






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image