leral.net | S'informer en temps réel

CASAMANCE: Des éléments armés s'en prennent à l'armée régulière

L'insécurité continue de régner en maître en Casamance, particulièrement dans le département de Bignona. Il ne se passe plus une semaine où on ne parle de braquages où d'accrochages dans les villages ou aux alentours.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Juin 2009 à 12:03 | | 0 commentaire(s)|

CASAMANCE: Des éléments armés s'en prennent à l'armée régulière
Hier, jeudi 4 juin 2009, au environs de 8 heures du matin, des accrochages à M'loup entre une patrouille de l'armée nationale basée à Thionck Essyl et une bande armée supposée appartenir au Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) ont ont eu lieu effrayant encore plus les populations.

Une situation qui s'ajoute à celle déjà vécue à Kartiack il y a trois jours avec le pillage de deux boutiques toujours dans le département de Bignona. Selon nos sources, « la patrouille venait d'une relève et a croisé des bandes armées. Il s'en est suivi des accrochages entre les deux parties » Toutefois rassure nos sources, « il n'y a pas eu de morts mais des blessés de part et d'autres mais, ils ne sont pas affectés ».

Au niveau du commandement de la zone militaire N5, l'armée confirme. Toutefois, elle tient à préciser que le blessé militaire n'est pas touché par balle. « La bande armée a fait crevé les pneus de leur voiture, il s'est blessé en sautant du véhicule. Il est hors de danger ».

Selon toujours le commandement militaire, « on peut supposer que la bande armée voulait faire du braquage dans cette zone du fait qu'il y a un car urbain qui assure la boucle du Boulouf et que ces derniers ont été surpris dans leur intervention » et de conclure « aujourd'hui qu'il n'est presque plus possible de faire des braquages le long de la trans-Gambienne avec la présence de l'armée le long de la route, les bandes armées ont choisi de faire leur forfait à l'intérieur du département à savoir dans les villages ».






Hebergeur d'image