leral.net | S'informer en temps réel

CHAMBRE DES METIERS-DIFFEREND AVEC MATY 3 POMMES


«Le prochain bureau discutera d’une éventuelle plainte contre elle»
Par Astou Winnie BEYE

L’animatrice de la 2Stv, Maty 3 Pommes risque de connaître d’autres problèmes juridiques. Cette fois-ci, c’est la Chambre des métiers de Dakar, qui voudrait porter plainte contre elle. Le bureau n’étant pas encore installé puisque les membres de cette institution sortent fraîchement d’une élection, ils discuteront de ce cas, dès la mise sur pied de leur bureau.
En effet, c’est pour «établir la vérité afin d’éclairer l’opinion sur ce qui s’est réellement passé» que Maguette Mbow, président de la Chambre des métiers de Dakar et ses associés, ont convié la presse hier dans l’enceinte de l’institution. D’aucuns se demanderont probablement pourquoi ils sont restés tout ce temps sans apporter de réponse, mais M. Mbow rassure : «C’est parce qu’on attendait des éléments.»


Rédigé par leral.net le Samedi 12 Décembre 2009 à 15:00 | | 4 commentaire(s)|

CHAMBRE DES METIERS-DIFFEREND AVEC MATY 3 POMMES

Ce qui s’est réellement passé, raconte M. Mbow, c’est que «Maty est venue nous voir de sa propre initiative, personne ne l’a appelée. Elle nous a fait savoir qu’elle voudrait tourner un nouveau numéro de son émission Emigrés Double Face aux Etats-Unis et qu’elle voulait des artisans pour les emmener au pays de l’Oncle Sam afin qu’ils puissent exposer et vendre leurs productions. Qu’elle pourrait leur trouver des opportunités là-bas». C’est là que les problèmes ont débuté. Animé par une noble ambition, puisque dit-il : «je ne pensais qu’à une chose : c’est promouvoir l’artisanat sénégalais à l’extérieur», M. Mbow n’a pas cherché loin. D’aucuns lui ont demandé pourquoi il n’a pas contacté le patron de Maty, El hadji Ndiaye, mais M. Mbow reste affirmatif : «2Stv est une télé connue et je regarde souvent l’émission Emigré Double Face. J’ai eu foi en Maty 3 Pommes et nous croyions que cette opportunité pourrait faire notre promotion.» Ainsi, «l’animatrice a signé avec la Chambre des métiers un contrat qui indique que cette institution lui a envoyé 5 artisans». Mais, indique Maguette Mbow : «Elle a ajouté d’autres artisans que nous ne connaissons pas.»
A leur grande surprise, «les artisans, arrivés sur place, n’ont vu aucun stand pour exposer leurs produits». Par conséquent, les artisans n’ont rien vendu et avec leur visa de 3 mois, ils n’avaient pas le temps d’écouler leurs œuvres. Et, rajoute M. Mbow : «Maty m’a appelé le 22 (novembre) vers 10h pour me dire que les artisans refusaient de rentrer au pays.» D’ailleurs, actuellement, il semblerait que parmi les 5 artisans qui s’étaient déplacés, seul un est revenu au Sénégal, les 4 autres sont toujours aux Etats-Unis.
Et M. Mbow de lâcher : «Nous avons respecté nos engagements envers elle, mais elle n’a pas respecté les siens envers nous». «Elle nous a trompés. Pis, elle nous a accusés de vol !», regrette-t-il. Pour toutes ces raisons, la Chambre des métiers, qui suit religieusement les indications de son conseiller juridique, a déjà saisi un avocat et attend l’installation de son nouveau bureau pour discuter d’une éventuelle plainte contre Maty 3 Pommes.

Aïda, la sœur de Maty 3 Pommes, retenue aux Etats-Unis


La directrice de l’Institut de la culture, une structure basée aux Etats-Unis, Fanta Turey Rabaka souhaite déposer une plainte contre l’animatrice Maty 3 Pommes. La cause de sa colère s’explique : «D’après ses déclarations et les documents qu’elle m’a envoyés, Mme Maty 3 Pommes dit être une animatrice très connue de la télévision privée au Sénégal, spécialement à la 2Stv. En conséquence, d’après les évènements qui ont eu lieu lors de son séjour aux Usa, je crois fermement que cette perception de sa personnalité était fausse.» En effet, si l’on se réfère à la lettre que Mme Rabaka a écrite des Etats-Unis et envoyée au Sénégal, Maty 3 Pommes a sollicité ses services afin de mettre sur pied un festival africain. Ainsi, dit-elle : «Maty et mon directeur artistique, Assane Kouyaté, m’ont demandé de m’unir à leur projet et coordonner cet évènement.» Et de poursuivre : «Après tous les scandales et problèmes vécus ici, Mme Maty 3 Pommes a quitté les Usa sans me payer la somme de 2,400 de dolars (environ 1 008 000 de francs Cfa) qu’elle a contractés pour mes services.» Actuellement, Aïda, la sœur de Maty se trouve chez Fanta Turey Rabaka, aux Usa et, affirme-t-elle : «J’ai dit à Maty que sa sœur ne quittera pas ma maison, tant que je n’aurai pas reçu ce qu’elle me doit… Sa sœur restera avec les bagages chez moi en attendant que je reçoive l’argent.» Selon Mme Rabaka, c’est la crédibilité et la réputation de son entreprise qui sont en jeu.
Stagiaire le quotidien




1.Posté par iba le 12/12/2009 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

liberer cette fille ou vous allez croupir en prison......ilt is called kidnaping in th us.

2.Posté par doxandeem le 12/12/2009 21:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pauvre 3 pommes.Toutes ces èmmissions là c'ets de la cacophonie n'a aucun sense. Voilà dèmasquè tes vraies objectifs .

3.Posté par Soutoura le 13/12/2009 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chers internautes, mes compatriotes bien-aimés et vous, hôtes étrangers qui vivez parmi nous.

Je vais être franc et honnête avec tous. Ici chez nous au Sénégal, il y a un sérieux problème qui n'a que trop duré. C'est ce lien à la fois sérieux et éphémère, anodin et cruellement réel, que les hommes politiques, de Senghor à Wade en passant par Abdou Diouf, ont de tout temps voulu créer et entretenir avec la religion et les hommes religieux.

Que la religion soit un régulateur social reconnu partout et par tous, qu'elle soit un refuge sûr de nos âmes aux moments de turbulences spirituelles, je n'en doute pas un seul petit instant. Mais à la fois, je reconnais explicitement, que la religion est une affaire individuelle, tout comme la croyance en Dieu est l'affaire de chacun, une conviction individuelle et intime, dont tous les actes du croyant sont par conséquent tributaires, en tout lieu et en tout temps, en son âme et conscience, le long de son existence si tel tel individu est fidèle à sa foi .

Ainsi, je vais parfois jusqu'à croire, qu'on ne devrait pas forcément transmettre sa propre vision religieuse, en dehors de l'existence de Dieu qui demeure une réalité qui transcende le temps, à sa propre descendance. Si par ignorance, méconnaissance ou par abus d'autorité on le faisait, ce serait la forme la plus vulgaire d' étouffer ce sentiment de responsabilité que chacun de nous, en embrassant une religion quelconque, se sent tenu d'endosser.

Je tiens ces propos, de ma connaissance quoi que limitée comme en toute chose, du Saint Coran et de la Sainte Bible. Je sais et le dis toujours à qui veut l'entendre, que ne pas croire en Dieu n'est pas acceptable certes, mais la voie que nous avons choisie comme mode d'adoration ne devrait forcément pas être imposée à nos enfants, car en ce temps, nous aurons exagéré de notre autorité. C'est sans aucun doute, de cette voie étroite que naît ce fanatisme qui , à son tour engendre toutes ces violences faites au genre humain ici et là, à cause de l'appartenance des uns et des autres à différentes religions.

Or j'ai la profonde conviction que le jour de notre mort et bien que personne n'en soit revenu pour nous dire comment ça se passe là-bas, je ne vois pas le Bon Dieu de dire : " que ceux qui sont de telle ou de telle religion, aillent tout droit au paradis et le reste aux enfers ". Je crois sincèrement qu'il jugera chacun selon ses actes et les efforts qu'il aura faits, lors de son séjour sur terre, pour soulager la souffrance de ses semblables, sans avoir obligatoirement à mentir par-ci, à tuer par-là, ou à faire quoi que ce soit qui ne soit conseillé par les religions révélées, apportées ici sur terre par différents prophètes le long de l'histoire humaine.

C'est en cela que séparer la religion de la politique est non seulement un devoir de chaque nation qui veille sur l'équité et la bonne marche de la nation, mais un impératif absolu. C'est en cela aussi, qu'un individu mandaté par son peuple, ne devrait jamais aller brader ce pouvoir du peuple même temporaire, contre une appartenance quelconque à une religion quelconque.

Alors, me souvenant du geste de Wade qui, dès son élection courut s'asseoir par terre devant son marabout pour exprimer son appartenance à cette confrérie, je trouve ce geste déplacé, irresponsable et indigne d'un mandant d'un peuple. Qu'il ait exprimé nuitamment son allégeance ou son obéissance à qui que soit ou à quoi que ce soit, n'est-ce pas son droit le plus singulier ?

Mais d'avoir couru chercher les caméras de la télévision nationale pour le filmer pendant qu'il se couchait par terre devant un être humain somme toute comme tous les autres êtres humains faits de chair et de sang, n'était-ce pas là, le début de ses maladresses qui , hélas, l'ont poursuivi jusqu'à ce jour ?

Nous autres Sénégalais comme tous les peuple du monde, nous avons nous aussi n'est-ce pas, chacun sa manière de vivre, sa religion et ses idéaux à défendre ? Si nous avons certainement un destin commun quelque part, c'est celui qui nous unit au seul sommet de notre chère patrie, celui-là même qui, par dessus tout, englobe notre patrimoine culturel, notre histoire plusieurs fois centenaire et notre absolu devoir de défendre cette même patrie, contre tout ce qui peut le déstabiliser: je dis tout, y compris la religion, la croyance, l'absolutisme de tout bord, la tentative d'où qu'elle vienne, de monarchisation de nos mœurs et tout autre abus de toute nature.

Alors, je voudrais, ici et maintenant, dire à Wade ainsi qu'à ceux qui viendront après nous, que le peuple sénégalais s'est déjà réveillé. Plus rien ne pourra, à l'avenir, lui ôter son pouvoir de discernement, sa vigilance, son droit à vivre la plénitude de ses propres choix et aucune religion (même la sienne) ne réussira plus jamais à aliéner comme par le passé le Sénégalais, au point de lui donner des ordres impudiques, pour le forcer à agir contre ses propres intérêts, comme par le passé.

Puisse l'avenir me donner raison ! Puisse Wade et ses complices le comprendre une fois pour toutes ! God save Sénégal.

4.Posté par Sara le 16/12/2009 10:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moustapha Guirassy, le porte parole du gouvernement vient d'enveminer la situation qu'il prétendait assainir lors de son point de presse relatif aux interprétaions des énoncés de Me wade lors de la pose de la 1ère pierre de kla mosquée Mouride à Dakar
En parlant des communautés religieuses au Sénégal; Guirassy cite: " la communauté chrétienne, la communauté mouride, la communauté islamique et les autres communautés religieuses".
Depuis quand les mourides sont -ils exclus de la communauté islamique.
finalement , le Sénégal a du mal à trouver des dirigeants peu bavards: parlant peu et bien

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image