leral.net | S'informer en temps réel

CHAMPIONNAT PRO AU SENEGAL:Le oui, mais de Ndoffène Fall

C’est désormais officiel, le championnat de football professionnel va voir le jour au Sénégal. Les clubs et le Comité de normalisation du football sénégalais (Cnf) ont pu accorder leurs violons la semaine dernière. Malgré tout, des voix s’élèvent et continuent à émettre des réserves. Parmi ces voix, celle de Ndoffène Fall, le président de la section e football du Diaraf, l’un des clubs les plus populaires du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Vendredi 23 Janvier 2009 à 06:57 | | 0 commentaire(s)|

CHAMPIONNAT PRO AU SENEGAL:Le oui, mais de Ndoffène Fall
L’ancien milieu de terrain du Diaraf « pense qu’il est trop tôt pour passer au professionnalisme ». Et si malgré tout, il accepte d’engager son club dans le futur championnat de football du Sénégal, il ne veut cependant pas entendre la thèse de certains qui disent qu’il faut « démarrer pour évaluer après ». Même avec un nombre restreint. « Il faut commencer sur des bases solides, mais il ne faut pas démarrer pour s’arrêter et évaluer après. Ce serait mettre la charrue avant les bœufs », se défend le patron de la section foot des « Vert et Blanc » de la Médina.

D’après lui, les réflexions pour aller vers un championnat professionnel de football au Sénégal, doivent se poursuivre. Selon sa logique : « jouer cette année un championnat classique régulier, en poule unique pour déboucher l’année prochaine sur une d’élite, et profiter de cette période pour assainir l’environnement juridique ». En fait, ce que refuse Ndoffène Fall, c’est engager un championnat professionnel tout en continuant à dépendre de l’assistance de l’État.

Contrairement à Ndoffène Fall qui se montre pessimiste, Mbaye Ndoye s’impatiente pour que démarre la réforme du football sénégalais. Ce qui passe par l’organisation d’un championnat professionnel de football . A en croire l’ancien président de la Fédération sénégalaise de football, son club, l’As Douanes, est déjà « prêt pour le professionnalisme depuis l’année dernière ». Ibrahima Faye de l’As Yakaar de Rufisque tient le même discours. Tout comme Atab Sambou du Casa Sports, qui assure que son club accueille cette réforme avec sérénité.

source nettali






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image