leral.net | S'informer en temps réel

CHAN 2009 - Ouattara Hégaud, Secrétaire général de la Fédération ivoirienne de football

«Il n’a jamais été question de reporter le Chan»

La Côte d’Ivoire, qui n’a pas organisé de compétition africaine depuis la Can 84, entend donner un cachet particulier à la première édition du Championnat d’Afrique des Nations (Chan), réservé aux joueurs locaux, et qui vient d’enregistrer la qualification du Sénégal. C’est l’assurance donnée par le Secrétaire général de la Fédération ivoirienne de football, joint hier depuis Abidjan. Selon Ouattara Hégaud, qui écarte toute idée de report, toutes les dispositions sont prises pour la bonne tenue de cette nouvelle trouvaille de la Caf, calée du 22 février au 8 mars 2009 et dont le tirage est prévu ce 26 décembre dans la capitale ivoirienne, en présence du président Issa Hayatou.

Recueillis par Hyacinthe DIANDY Le Quotidien


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Décembre 2008 à 15:43 | | 0 commentaire(s)|

CHAN 2009 - Ouattara Hégaud, Secrétaire général de la Fédération ivoirienne de football
M. le Secrétaire général, où en est la Fédération ivoirienne de football avec l’organisation de la première édition du Championnat d’Afrique des Nations ?
Tout se passe bien. Nous sommes sur la dernière ligne droite concernant l’organisation de cette première édition de la phase finale du Championnat d’Afrique des Nations (Chan), avec le tirage au sort prévu le 26 décembre prochain à Abidjan.
Apparemment il n’est plus question de reporter le Chan, comme l’idée a été agitée à un certain moment par la presse ivoirienne
Ecoutez, je ne sais pas où les gens sont allés chercher cette information. Mais je tiens à présider qu’il na jamais été question de reporter le Chan. C’est vrai qu’il y avait quelques petits problèmes. Mais tout est rentré dans l’ordre. En tout cas au niveau de la partie ivoirienne, on n’a jamais évoqué un problème de renvoi.
Donc vous confirmez la tenue du Chan à Abidjan, aux dates indiquées (22 février au 8 mars 2009)
Ah bien sûr ! Il n’y a pas de changement. Nous confirmons la tenue du Chan à Abidjan et les dates restent maintenues. Pour preuve dimanche dernier, on a procédé au lancement de la mascotte (dénommée «Atouhou» ou joyeuses retrouvailles en Baoulé), qui a été présentée à Abidjan, au public sportif. Donc le 26 décembre, on aura le tirage au sort de la compétition, sous la présence du président du Caf, Issa Hayatou, qui arrive dès le 24. Le tirage sera ensuite suivi d’une inspection sur les différents sites prévus pour la compétition.
Justement vous pouvez nous rappeler les sites qui ont été choisis ?
Pour les sites, on a Bouaké, Abidjan et Yamoussoukro. Les matches se dérouleront à Bouaké et à Abidjan. Yamoussoukro servira de base d’hébergement aux équipes évoluant à Bouaké. Ce qui ne pas poser de problème car la distance entre les deux villes n’est pas longue.
Un mot sur la cérémonie de tirage au sort
Nous entendons donner un cachet particulier à cette cérémonie de tirage au sort qui va revêtir un cachet sportif et culturel. Il y aura bien sûr des invités de marque. Il y a d’abord le président Issa Hayatou qui va venir avec une délégation de la Caf. Nous allons inviter deux ou trois anciens joueurs pour le tirage au sort en lui-même. Au niveau de l’organisation, il y a 13 Commissions qui ont été mises en place par le Comité d’organisation (Cochan), dirigée par le président Jacques Anouma. Il y a une mobilisation qui se dessine progressivement. Et puis vous savez dans ce genre de compétition, c’est souvent la veille qu’il y a une certaine effervescence à tous les niveaux. Et sûrement à partir du 15 février, les choses vont commencer à beaucoup bouger.
La Côte d’Ivoire sera le premier pays à organiser le Chan. Ce sera un véritable test pour votre pays et la Caf, avec comme défi à relever : la popularité d’une telle compétition pour sa pérennisation.
Mais écoutez, je pense que la popularité est déjà là. Car je ne vous apprends pas que le nombre de pays ayant fait acte de candidature pour participer à cette compétition effectivement est en hausse. A tel point qu’après la date de clôture, la Caf a dû accepter d’autres pays pour la participation. Pour cette première édition, c’est au moins une trentaine d’équipes qui ont participé aux éliminatoires. Déjà vous savez que la prochaine édition est fixée au Soudan en 2011, et cette fois-ci avec 16 équipes. Pour vous dire donc que cette première édition du Chan a déjà fait sa propre publicité. C’est une compétition qui gagne très vite en importance et qui est bien lancée, à mon avis.
Et au niveau de l’Equipe de la Côte d’Ivoire, comment prépare t- elle ce Chan ?
On vient tout juste de terminer le championnat national ici. L’Equipe nationale a commencé sa préparation lors du tournoi de l’Uemoa à Bamako. Le sélectionneur national, Kouadio Georges (un technicien local) avait convoqué une quarantaine de joueurs. Il a procédé à une sélection. L’équipe à un programme établi en Côte d’Ivoire et à l’extérieur, en vue d’une bonne préparation de cette compétition.
Parmi les probables adversaires de la Côte d’Ivoire, il y a le Sénégal qui vient de se qualifier. Un mot sur l’Equipe des Lions.
D’abord on est heureux que le Sénégal soit présent à ce rendez-vous. Parce que quand même nous suivons de près l’évolution du football sénégalais et nous avons su que l’élimination à la Can et au Mondial 2010 des Lions avait crée quelques petits problèmes au sein du football sénégalais. Maintenant la qualification du Sénégal pour cette compétition, à mon avis, doit être vue comme un espoir de retourner très bientôt au niveau de la haute compétition. Et pour nous autres Ivoiriens, compte tenu même du grand nombre de Sénégalais qui résident en Côte d’Ivoire, je pense que la venue du Sénégal à cette compétition est une très bonne chose.


hdiandy@lequotidien.sn






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image