leral.net | S'informer en temps réel

CHANGEMENTS : Vers un remaniement du Gouvernement. Ndongo Diao DG de l’Artp et d’autres sur le départ

Le président de la République semble démarrer une Opération de purge ou d’épuration au niveau de certains Ministère et Sociétés nationales. Le jour du dernier réaménagement du Gouvernement, on s’attendait à un vaste remaniement. Car selon des informations que nous avions obtenues le même jour, le président de la République était dans la logique d’un remaniement. Beaucoup de Ministres devaient quitter l’équipe de Souleymane Ndéné Ndiaye.


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Janvier 2011 à 23:25 | | 15 commentaire(s)|

CHANGEMENTS : Vers un remaniement du Gouvernement. Ndongo Diao DG de l’Artp et d’autres sur le départ
Le président de la République veut mettre en place un « Gouvernement commando » pour préparer les élections. La taille de ce Gouvernement sera réduite. Des responsables libéraux représentatifs devraient faire leur entrée. Ceux qui ont gagné leur base lors des Locales seront privilégiés. Wade voudrait un Gouvernement politique. La composition de ce futur Gouvernement sera déterminante sur le choix des futurs membres du Directoire de campagne de Wade. Parce que, contrairement à ce qui a été dit, le président de la République n’a pas encore reçu de liste pour son Directoire de campagne.

Ensuite s’en suivront les Directions Générales. Le départ de Ndongo Diao Directeur Général de l’Artp serait proche. L’homme en question n’a aucune base politique. Il ne milite nulle part dans le pays. Même pas à Kébémer ! Ndongo Diao était aux Usa, le représentant de l’URD de Djibo Kâ lors de la présidentielle de 2000. Donc, son départ de l’Artp ou du Pds n’aura aucun impact sur le fonctionnement du Parti. Car il n’a pas la dimension de feu Issa Mbaye Samb, de Modu Diagne Fada, de Pape Saer Gueye, de Lamine Thiam, de Thierno Lô ou de Ndeye Gaye Cissé.

En plus, le Directeur Général de l’Artp est fragilisé par le départ d’Aminata Tall qui était ta tutrice à la Présidence. Ndongo Diao a été introduit auprès de l’ancien Secrétaire Général de la présidence par l’époux de ce dernier. D’ailleurs, Aminata Tall a joué de grands rôles pour la signature du contrat de Global Voice Groupe.

Le président Wade qui s’est rendu compte de l’évidence dans ce dossier a préféré s’allier avec le Directeur Général de la SONATEL Cheikh Tidiane Mbaye qui est à l’origine de la nomination d’Alassane Djialy Ndiaye au poste de Ministre chargé de la Connectivité. Une preuve que le président a solennellement lâché Ndongo Diao. Il n’est pas le seul, d’autres Directeurs Généraux seraient sur le départ.

Bitimrew.net



1.Posté par TEX le 09/01/2011 23:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

article bi yanouwoulmana kathi rek

2.Posté par alpha le 10/01/2011 00:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Figurent parmi les autres, Mamadou Thior Dg de la POSTE et, par ailleurs, président du Conseil d'Administration de PostFinances, qui est un démembrement vital de cette société nationale. Ce qui est un paradoxe. Comment peut-on être Dg d'une société et être Pca d'un secteur de cette même société?
Ensuite vient le Dg de la Saed, Mamoudou Dème; le plus nul des Dg de la Saed et qui est très décrié par les paysans de la Vallée du Fleuve Sénégal et par les différents ministres de tutelle pour avoir mal géré cette société qui a cessé d'encadrer et d'aménager les terres du Delta et de la Vallée du fleuve Sénégal depuis belle lurette.

3.Posté par alpha le 10/01/2011 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Figurent parmi les autres, Mamadou Thior Dg de la POSTE et, par ailleurs, président du Conseil d'Administration de PostFinances, qui est un démembrement vital de cette société nationale. Ce qui est un paradoxe. Comment peut-on être Dg d'une société et être Pca d'un secteur de cette même société?
Ensuite vient le Dg de la Saed, Mamoudou Dème; le plus nul des Dg de la Saed et qui est très décrié par les paysans de la Vallée du Fleuve Sénégal et par les différents ministres de tutelle pour avoir mal géré cette société qui a cessé d'encadrer et d'aménager les terres du Delta et de la Vallée du fleuve Sénégal depuis belle lurette.

4.Posté par alpha le 10/01/2011 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Figurent parmi les autres, Mamadou Thior Dg de la POSTE et, par ailleurs, président du Conseil d'Administration de PostFinances, qui est un démembrement vital de cette société nationale. Ce qui est un paradoxe. Comment peut-on être Dg d'une société et être Pca d'un secteur de cette même société?
Ensuite vient le Dg de la Saed, Mamoudou Dème; le plus nul des Dg de la Saed et qui est très décrié par les paysans de la Vallée du Fleuve Sénégal et par les différents ministres de tutelle pour avoir mal géré cette société qui a cessé d'encadrer et d'aménager les terres du Delta et de la Vallée du fleuve Sénégal depuis belle lurette.

5.Posté par Un passant le 10/01/2011 15:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ehhhhhhhhhhhhh LE DG DE LA SNHLM!!!!!!!!!!

6.Posté par Walo le 10/01/2011 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Celui de la SICAP nak ? impopulaire et douteux gestionnaire !!!!

7.Posté par Kiné le 10/01/2011 16:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

trop de changements tuent le changement.......


8.Posté par Demba Ba le 10/01/2011 16:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un DG qu'il ne faut pas oublier celui de la SODEFITEX, Ahmed Bachir Diop. En place depuis de début de l'alernance en 2000, il n'a pas su convaincre. Ses résultats techniques et finaciers sont loin d'être saisfaisants. En effet, les rendements du coton graine décroissent campagne après campagne et les producteurs n'ont plus des résultats satisfaisants. Du ponit de vue du personnel, il y a un recrutement de ses amis et parents. Cerains d'entre eux occupent des postes depuis l'arrivée du DG malgré les résultats décevans enregistrés. Pour se rendre compte des dégâts causés, faites un audit technique et financiers et apprécier bien le processus de privatisaion de la SODEFITEX. A bon entendeur salut.

9.Posté par boul xam le 10/01/2011 17:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le dg d ADS vous avez oublier il est la depuis xxxxxx et ne fait plus riens de grace Abdoulaye WADE debrasse nous de grace
NGIR YALAH

10.Posté par VERITE le 10/01/2011 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QUAND GLOBAL VOICE FAIT SON RETOUR


Quel utilisateur d’un téléphone portable GSM en Guinée n’a pas été étonné de recevoir un appel international alors que c’est un numéro de téléphone local qui s’affiche sur son portable ?

Bienvenue dans le monde de l’appel international frauduleux, rendu possible grâce aux performances d’un petit bijou technologique appelé Simbox, minuscule appareil capable de transformer la voix sur IP (reçu sur le Net) en appel téléphonique sur le réseau GSM !

Le fraudeur a juste besoin, pour commettre sa sale besogne, d’une bonne connexion internet pour recevoir les voix sur IP et des cartes SIM bien chargées dans le Simbox, pour initier les appels locaux.

La supercherie est simple, efficace et surtout redoutablement juteuse. Elle tourne autour de 5 millions de minutes chaque mois, soit le ¼ de l’ensemble des appels entrants sur la Guinée, selon nos enquêtes. Le manque à gagner est d'un million quatre cent mille dollars (1.400.000 USD) chaque mois pour les opérateurs téléphoniques et l’Etat guinéen, montant que se partagent les fraudeurs, au gré de la performance de leurs simbox, selon nos enquêtes.

En vérité, l’indicatif 224 de la Guinée fait l’objet de toute sorte de fraudes depuis qu’un arrêté conjoint daté du 29 mai 2009 du ministre des PTT Mathurin Bangoura et celui des Finances Mamadou Sandé, a fait passer le tarif des appels sur la Guinée, à 0,28 cent dollar par minute. Alors que ce tarif variait jusqu’alors entre 0,12 cent dollar et 0,16 cent dollar la minute, selon les opérateurs.

Les autorités guinéennes avaient justifié cette mesure par la nécessité de mettre en place d’une plate-forme des appels entrants à travers une nouvelle technologie appelée STP (Signaling Transfert Point), dont la gestion a été confiée à une obscure compagnie étrangère dénommée Global Voice Group.

Cette hausse vertigineuse qui a fait de la Guinée la destination la plus chère de la sous-région, selon nos informations, n’a pas uniquement profité aux fraudeurs. En effet, selon nos sources, les nouveaux tarifs ont surtout bénéficié à l’autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) et son opérateur technique Global Voice qui empochent 0,12 cent dollar sur chaque appel sur la Guinée soit un million huit cent mille dollars (1.800.000 USD) par mois !

L’arrêté conjoint justifiait ce surcoût par la lutte antifraude que doit mener l’ARPT (0,35 dollar) et par le coût des investissements réalisés par Global Voice (0,7 dollar).

En mai 2010, le PDG de Global Voice Laurent Lamothe dans une interview accordée à la presse se vantait d’avoir mobilisé quarante deux millions de dollars américains (42 000 000 USD) entre septembre 2009 et mars 2010.

Les opérateurs GSM restent dubitatifs sur les performances de l’ARPT et de Global Voice dans la lutte contre les fraudes. « Les Simbox pullulent partout, et ils sont au courant. Que font-ils pour arrêter cela ? Rien ! Alors qu’ils empochent de l’argent », fulmine un responsable d’une compagnie de téléphonie cellulaire, requérant l’anonymat.

« Ce que le PDG de Global Voice ne dit pas, sa compagnie a empoché pour la même période plus de 7 millions de dollars, alors qu’ils n’ont investi qu’à peu près 2 millions de dollars, selon eux », précise un responsable d’une compagnie de fourniture d’accès Internet.

Un responsable de la compagnie Areeba renchérit : « Nous ne comptons pas sur l’ARPT pour lutter contre la fraude, nous avons installé un programme Simbox Killer, qui permet de détruire les cartes Sim qui initient des appels frauduleux sur notre réseau, 5 minutes après l’appel. Détenant 43 pour cent du marché, nous subissions véritablement les effets de la fraude dont nous étions les premières victimes à cause de notre poids. D’autres opérateurs comme Intercel n’ont pas ce système, c’est pourquoi les « simboxers » passent par ce réseau, c’est pourquoi les appels entrants aujourd’hui commencent généralement par 63 ».

Certains experts en télécommunication proposent leurs solutions. « Il faut que les entreprises de télécommunications renforcent leur mécanisme de contrôle dans leurs régies financières. Mais, surtout, l’ARPT doit rester stricte : tout achât de puces téléphoniques doit être soumis à la délivrance d’une copie de la pièce d’identité de l’acheteur, comme cela se passe partout ailleurs. Ainsi, les opérateurs peuvent poursuivre les fraudeurs. L’ARPT doit amener tous les opérateurs téléphoniques à se conformer à cette obligation, sous peine de sanctions financières ».

A moins que l’ARPT ne soit en complicité avec les fraudeurs. Mais, ça c’est une autre histoire.

11.Posté par le juste le 11/01/2011 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut pas non plus oublier le PDG de la SAPCO, je dirais le ministre de la SAPCO, en poste depuis 2001. Les travailleurs souffrent le martyr.

12.Posté par lakhat le 11/01/2011 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas les DG qui sont importants mais C'est celui qui les nomme qu'il faut changer à tout prix. Tous les problèmes des sociétés partent de lui.
IL FAUT QUE LES SENEGALAIS CESSENT D'ETRE DUPES. LE JEUNDES NOMINATION N' A RIEN REGLE DEPUIS L'ALTERNONCE.

QUAND MEME............................................................

13.Posté par ADS le 11/01/2011 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et le Dg de l'agence des aéroports du Sénégal (ADS). Il est là depuis 1999. Il gére d'une manière informelle. Son fils est le directeur du controle de gestion. Sa fille est chef de service. Sa sécretaire, qui et la femme du coolonel oumar n'diaye fait ce qu'elle veut. Il a des détournements scandaleux dans cette agence. Ce Dg qui n'était qu'un simple agent d'execution avant 1999, s'est subitement enrichi. Il est champion de la corruption des ministres à qui il ouvre les portes de la magouille et de l'argent facile. Il est à la retraite depuis 3 ans. Il espère encore une rallonge pour continuer à détruire l'agence d'ici le démarrage de Diass. Mbaye N'diaye a atteint son niveau d'incompetence, il doit partir. Il a réussi à corrompre l'entourage de wade rien que pour se maintenir à vie.

14.Posté par ak le 11/01/2011 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

votre article est nul.j'ai l'impression en lmisant que vous en voulez à NDONGO DiAW que je ne connait pas personnellement.
Un article doit être consistant mais pas sur des supposition car vous n'êtes pas dans le secret du roi.

15.Posté par Diogomaye le 12/01/2011 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet article est nul et carrément tendancieux.
je ne comprends pas que l'on s'acharne sur aminata Tall qui n'a rien à voir avec Global voice encore moins Ndongo Diaw. sauf erreur de ma part, aminata Tall a trouvé ndongo diaw en poste au moment où elle était nommée SG de la présidence. d'autre part, grâce à son intervention le président a accepté de revoirsa position sur Global voice. les cadres de la Sonatel qu'elle a reçu à ce propos et qui ont été assurés de son soutien ne me déméntiront pas. alors de grace, arrêtez de dénigrer les gens pour le plaisir... essayons plutot de nous mettre au travail pour développer notre cher pays. il me semble difficile d'y arriver avec des articles de ce genre.... waa Salam

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image