leral.net | S'informer en temps réel

CHASSÉS DE LEURS MAISONS PAR LES EAUX DE PLUIE : Les habitants de Yeumbeul manifestent encore dans la rue pour exiger le plan Orsec

Les pluies ininterrompues de ces derniers jours ont encore installé la banlieue de Dakar dans la spirale des manifestations spontanées de colère. Hier, de Yeumbeul à Rufisque, en passant par Fass-Mbao, des populations réclamant le déclenchement du plan d'Organisation des secours sont descendues dans la rue pour crier leur ras-le-bol.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Septembre 2010 à 15:06 | | 3 commentaire(s)|

CHASSÉS DE LEURS MAISONS PAR LES EAUX DE PLUIE : Les habitants de Yeumbeul manifestent encore dans la rue pour exiger le plan Orsec
Surveillée comme du lait sur le feu depuis la dramatique affaire Abdoulaye Wade Yinghou, la Commune d'arrondissement de Yeumbeul vit une tension très vive avec les inondations. Après une fête de Korité cauchemardesque passée dans les eaux envahissantes des abondantes pluies de ces derniers jours, les populations de Yeumbeul étaient dans la rue durant la matinée d'hier. Chassés de leurs domicile par les eaux provenant des rues et celles sourdant de la nappe phréatique, des habitants des quartiers populeux de Yeumbeul ont arboré des brassards et foulards rouges pour initier une manifestation contre les inondations. Ils ont ainsi barré la route de Boune empêchant le bon fonctionnement du trafic routier. Scandant des slogans parfois hostiles au régime libéral de Me Abdoulaye Wade en place, les manifestants criaient également à tue-tête pour exiger le déclenchement du plan d'Organisation des secours (Orsec). «Orsec - Orsec», «Alternance tële (impuissante)» disaient-il en paralysant la circulation des véhicules.
Ils ont expliqué la paralysie du trafic routier par les «vagues» d'eau qui partent de la route à chaque fois que passe un «car rapide» ou un simple véhicule particulier, inondant davantage les maisons riveraines. «Nous avons bloqué les axes routiers parce que le trop plein d'eau des gigantesques nids-de-poule est déversé dans les maisons les plus proches par les voitures qui empruntent ces voies», expliquent Pape M. Sall, un manifestant. Exprimant la colère collective des populations de Yeumbeul, de Boune et environs par le calvaire vécu par les sinistrés lors de cette fête de Korité. «Alors que les autorités étatiques à qui revient le dernier mot, la décision de déclencher le plan Orsec fêtaient en toute quiétude la Korité avec leurs familles, dans un environnement sain, la banlieue a été noyée par les fortes pluies de ces derniers jours, dans l'indifférence la plus totale des décideurs», martèle ce manifestant dont le ton renseigne largement sur le désarroi.
Pendant des heures, les branches d'arbres, les bacs à ordures et autres objets de fortune utilisés par les manifestants pour barrer la route ont causé d'énormes désagréments aux usagers des transports en commun. Parce que les «cars rapides» qui desservent habituellement cette zone en ont profité pour saucissonner des trajets. Il a fallu l'intervention des forces de police sous la houlette du commissariat de Yeumbeul pour que l'ordre public soit restauré. Dispersant à coups de grenades lacrymogènes les manifestants qui agissaient en guérilla par groupes restreints, les éléments de la police ont pu très rapidement maîtriser la situation avant de rouvrir le trafic routier en toute sécurité, indique la police de Yeumbeul.


Abdoul Aziz SECK le populaire



1.Posté par oussou le 13/09/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu de manifester,il faut chasser Ablaye Wade.Il est à la base de tous les maux que vivent les sénégalais.Ne sera t-il pas trop tard en 2010 pour qu'il quitte le pouvoir.Faisons comme le Libéria avec Samuel Doe ou la Roumanie avec Ceaucscou.Nous ne devons épargné personne de ceux là qui pillent notre économie.Ceux là comme Bécaye Diop qui est devenu riche de manièe insolente alors qu'avant l'alternance il ramassait des mégots de cigarette.Un soulard de premier odre dédoublé de fumeur de yamba

2.Posté par so le 13/09/2010 18:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BILAHI nous somme entrain de jouer avec le feu.
Aujourd'hui des eaux stagnantes nous empechent de vivre.
Demain lorque le Sénégal sera inondé on n'aura que nos yeux pour pleurer.
De grace esayons les vraies solutions pour mettre fin à ce phénoméne recurent.
Arretons d'enrichir des lobbie avec la souffrance récurente de nos citoyen les plus démuni.
Faites le cumul des Dépense sur les frais de pompage et d'achat de divers matériel et denrhés les dix derniere années pour constater que le phénomene des inondations esr savament entretenu par les gouvernant.
Les vendeurs de motopompes se sont enrichie et des terres sont pries aupres de citoyen pour des projets immobiliers qui enrichissent des lobbies proche du pouvoir.
Les inondations c comme la Sénélec et la Goana.
On injecte des Milliards mais rien ne change.
EN EFFET UNE BONNE PARTIE DES MILLIARDS ALLIMENTE DES COMPTE DE HAUTS PLACES DU REGIME QUI NE SAURONT JAMAIS HONTE DE VOLER L'ARGENT DU CONTRIBUABLE

3.Posté par PASS le 13/09/2010 21:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oussou egal jules Diop

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image