leral.net | S'informer en temps réel

CHÔMAGE MASSIF DES JEUNES : Souleymane Ndéné Ndiaye veut renverser la tendance

En présidant le lancement de la 10e édition du Forum du 1er emploi du Mouvement des entreprises du Sénégal (Mdes), le Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, a annoncé que la Convention Nationale Etat-Employeurs va être élargie aux Ong et au secteur informel.


Rédigé par leral.net le Samedi 6 Mars 2010 à 05:25 | | 0 commentaire(s)|

CHÔMAGE MASSIF DES JEUNES : Souleymane Ndéné Ndiaye veut renverser la tendance
« L’Etat accompagnera toute initiative visant à aider les jeunes diplômés à s’insérer dans le circuit professionnel », assure le Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye. De fait, face à ce souci majeur que constitue la réduction du chômage, l’Etat voit sa relation avec le privé comme une relation de complémentarité. Dans ce cadre, le Premier ministre a rappelé que depuis 2000 la Convention Nationale Etat-Employeurs a permis à plus de mille jeunes de trouver du travail avec près de cent entreprises partenaires. « Cette Convention sera élargie aux Ong et aux entreprises du secteur informel et va coller plus aux besoins et réalités des entreprises », annonce Souleymane Ndéné Ndiaye. Il présidait hier, au Cices, le lancement de la 10ème édition du forum du 1er emploi du Mouvement des entreprises du Sénégal (Mdes). Le Premier ministre a magnifié cette initiative visant à faciliter le contact entre les jeunes diplômés et les chefs d’entreprises, permettant ainsi aux uns d’offrir leurs compétences et aux autres de dénicher les profils recherchés. Outre la redynamisation du Service de la Main-d’œuvre, citant d’autres initiatives du gouvernement visant à résorber le chômage des jeunes telles que la création de l’Agence nationale pour l’emploi des jeunes (Anej) ou encore l’Observatoire de l’emploi, le Premier ministre estime toutefois que les résultats sont jusque-là en deçà des attentes. Situation essentiellement imputable à l’étroitesse du marché du travail et au système d’enseignement, en particulier, de la formation professionnelle qui « reste distante des enjeux et objectifs de la politique de l’emploi ».

Sur le même registre, Diakaria Diaw, Ministre d’Etat, Ministre de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi et des Organisations professionnelles, a annoncé l’élaboration d’une nouvelle politique de l’emploi qui repose sur le travail décent et la « cassure des traditions », et qui prévoit d’investir d’autres secteurs comme l’agriculture et le secteur informel. M. Diaw annonce l’adoption de cette nouvelle politique avant la fin de l’année.

Pour sa part, le président du Mdes, Mbagnick Diop, a souligné le contexte national marqué par un faible taux de croissance économique, le manque de qualification des demandeurs d’emplois ainsi que les destructions d’emplois par la crise internationale. Malgré ce contexte morose, M. Diop estime qu’il faut promouvoir les Pme et Pmi, principales moteurs du développement et de la création d’emplois à travers une politique de soutien résolu au secteur privé national avec la mise en place d’un fonds de garantie. Le président du Mdes plaide ainsi pour : la facilitation de l’accès au crédit pour les Pme et Pmi, la facilitation de l’accès aux marchés publics (notamment clause de préférence nationale), le règlement définitif de la question de la disponibilité de l’énergie, la poursuite de l’amélioration de l’environnement des affaires, l’accroissement de la mobilité sociale sur le marché du travail, etc. Avec à peine 200.000 emplois recensés dans à peine 1000 entreprises du secteur formel (tandis que 70 % des travailleurs évoluent dans le secteur informel), le Sénégal se caractérise par l’étroitesse de son marché du travail -un constat que partage amplement le ministre du Commerce, Amadou Niang. Ce qui fait dire au président du Mdes que « les entreprises n’offrent plus d’emplois ». Et selon les données officielles, le taux de chômage est de 16 % au niveau national alors qu’au niveau urbain, il s’évalue à 25,6 % (27,7 % à Dakar). Une tendance qui doit être inversée, selon le Premier ministre.


Seydou KA
Source Le Soleil






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image