leral.net | S'informer en temps réel

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le Tribunal correctionnel de Dakar met un coup d’arrêt à la citation du Commissaire SY


Rédigé par leral.net le Vendredi 15 Février 2013 à 18:58 | | 0 commentaire(s)|

COMMUNIQUE DE PRESSE
Nous avons pris connaissance le jeudi 14 février 2013 du délibéré rendu par le Tribunal correctionnel de Dakar dans l’affaire opposant Messieurs Seydi GASSAMA (Directeur exécutif d’Amnesty Sénégal) et Alioune TINE (Président de la RADDHO) à Monsieur Harona SY (ex commissaire central de Dakar).

Dans cette affaire, le commissaire SY reproche aux deux défenseurs des droits de l’Homme de s’être rendus coupables du délit de dénonciation calomnieuse pour avoir adressé une correspondance au Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki moon sur les violations des droits de l’Homme qui ont été commises au Sénégal pendant la période pré-électorale.

Par un jugement du 14 février 2013 prononçant un sursis à statuer, le Tribunal correctionnel de Dakar a donc décidé de mettre un coup d’arrêt à la tentative inédite du commissaire SY d’affaiblir l’autorité de la fonction de défenseur des droits de l’Homme au Sénégal.

Or, affaiblir l’autorité de la fonction de défenseur des droits de l’Homme dans notre pays, c’était, d’une certaine manière, porter un coup à l’Etat de droit.

C’est pourquoi, il est dès lors heureux de constater que cette autorité a été justement rétablie dans ce dossier.

En effet, les juges ont estimé que l’affaire ne pouvait être tranchée tant que les actions engagées contre le commissaire SY n’auraient pas été elles mêmes jugées.

Mobilisés sur tous les fronts pour le combat contre l’impunité, les ONG de défense des droits de l’Homme que dirigent Messieurs TINE et GASSAMA restent plus que jamais des maillons essentiels de notre système démocratique.

Maître TINE précise que Messieurs TINE et GASSAMA continueront comme par le passé à apporter leur soutien actif aux victimes de la répression policière pendant la campagne électorale de 2012 afin que la vérité soit enfin découverte et que les auteurs et complices de ces crimes et délits, quelque soit leur niveau de responsabilité soient jugés.
Maître TINE, remercie également ses confrères du Barreau de Dakar, Maîtres Diène N’DIAYE, Amadou Aly KANE, Ibrahima MBENGUE, Amadou DIALLO, Assane Dioma N’DIAYE, Yaré FALL qui ont également tenu à prendre part à la défense des intérêts de Messieurs TINE et GASSAMA dans cette affaire.

Maître TINE, prend acte du sursis à statuer qui a été prononcé par le Tribunal correctionnel de Dakar.

Il indique enfin que Messieurs TINE et GASSAMA feront connaître dans les prochains jours la suite qu’ils comptent réserver à ce jugement.



Fait à Paris le 15 février 2013






Hebergeur d'image