leral.net | S'informer en temps réel

CONSEQUENCES DE LA SORTIE DU THEATRE TATA FINA: ''Azou le beau'' reçoit des menaces de mort de lesbiennes

Quelques semaines après la sortie du téléfilm intitulé Tata Fina interprété par la troupe Horizon de Bargny, Les réactions fusent de partout. Parce que la première pièce met en scène la vie de lesbiennes et dénoncent également des mineures par certaines guines. L'auteur du film, Assane Nar Fall dit Azou le beau, dit avoir reçu des menaces de mort des lesbiennes. Il fait savoir qu'il ne cédera à aucune pression.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Septembre 2008 à 07:25 | | 3 commentaire(s)|

CONSEQUENCES DE LA SORTIE DU THEATRE TATA FINA: ''Azou le beau'' reçoit des menaces de mort de lesbiennes
Après les Goordjiguenes, les lesbiennes se dévoilent. Sans gène ni pudeur et de manière officielle, les guines ont proféré des menaces en révélant adresse et identité. Et leur dernière victime n'est personne d'autre que l'artiste comédien de la Horizon de Bargny, Assane Nar Fall, plus connu sous le sobriquet d'Azou le beau. De l'avis de celui ci, les lesbiennes lui ont déclaré la guerre après le téléfilm qu'il a sorti sur elles, Tata Fina.

« Je tiens d'abord a attirer l'attention des sénégalais sur un fait. Si j'ai pris la décision de jouer une pièce sur les lesbiennes, c'est parce que je me suis rendu compte qu'elles sont plus nombreuses que les homosexuels ou encore les travestis, sujet de ma dernière production », explique Azou le beau. Le comédien laisse entendre que l'attitude de ces dernières ne fait que corroborer les nombreuses raisons qui l'ont poussé à croire et jouer ce film. Dans un premier temps, fait il savoir, les lesbiennes ont essayé de le piéger en le conviant a une soirée avant d'en arriver a l'intimidation. « Tout est parti de l'émission ataya a laquelle j'ai reçu plusieurs coups de fil, notamment des félicitations. Je rappelle que ça a commencé le même jour, c'est-à-dire ce fameux vendredi. Arrivé a la hauteur de Thiaroye, une femme m'a téléphoné pour m'insulter », raconte Azou le beau. A l'en croire les coups de fils étaient tels qu'il a fini par penser que les lesbiennes suivaient l'émission et qu'elles se sont fait passer le mot pour traquer celui qui peut troubler leur quiétude.

« Jouer les goordjiguenes ne t'a pas suffit. Il a fallu que tu entre dans notre surface pour fouiner. Mais, dinga xamné jouer nga moussiba (sache que tu joue avec du feu), parce que tu viens de signer ton arrêt de mort. Dinagnoula sakal pékhé(on va régler ton compte) », narre le comédien. Azou le beau précise que ses détractrices habitent Rufisque précisément au quartier Colobane Gouye Mouride près du terrain de l'Asc Médiour. Azou le beau, ajoute en outre que s'il a tout de suite su qu'il avait affaire a des lesbiennes, c'est la manière avec laquelle elles lui ont parlé. « Nous sommes différentes des homosexuels qui n'ont pas réagi lorsque tu as sorti la pièce Azou le beau, le travesti. Et si tu as osé dévoiler notre mode de vie au grand public, nous allons montrer de quoi nous sommes capables. Dinagnou nangam tan… (On va te…) », a encore rapporté l'artiste comédien. Pis, dira Azou qui reprend leurs propos, « être lesbienne c'est un choix comme les autres. Alors, qu'on nous laisse vivre en paix. »

A la question de savoir comment elles ont réussi a avoir ses coordonnées, Azou le beau répond : « c'est facile, car je laisse mon contact et mon adresse a la fin de chaque téléfilm dans le cd. » inutile donc de se demander d'où est ce que ces supposées lesbiennes ont trouvé le numéro de portable d'Azou le beau. En tous les cas, le réalisateur de Tata Fina a déjà pris ses dispositions en recrutant deux gorilles pour assurer sa sécurité, car pour le moment, il dit refuser de déposer une plainte contre X.

Par ailleurs, Azou le beau promet d'autres pièces plus cocasses qu'Azou le beau et Tata Fina vol 1 et vol 2, dont la sortie est prévue d'ici à la korité. Au menu, il y a deux téléfilms dont le tournage est effectif. Il s'agit d'une pièce sur les francs-maçons et sur les Dêmeu ou anthropophages.

Oumy Diakhaté

Source: Walf Grand-Place



1.Posté par eyadem le 19/09/2008 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du courage AZOU guénéél MBOOTT YI Réékk personne ne te fera rien elles ne fon ke parler cé domarame de lesbiennes

2.Posté par bella le 20/09/2008 04:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

parfois je me demande si on est dans une pays musulmanes ses lesbiene et homo il faut les ferme 20ans en prison

3.Posté par FALL le 21/09/2008 10:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bravo; tous les pays ont leurs vices:mais il ya beaucoup de non dit ; des secrets pour cacher la realitè et les faits reels.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image