leral.net | S'informer en temps réel

CONTRIBUTION : ATTENTION MESDAMES NOTRE OUSTAZ N’A PAS RAISON ! NE VOLEZ JAMAIS L’ARGENT DE VOTRE MARI !

Comme beaucoup de Sénégalais, j’adore écouter les émissions religieuses dans les radios et télévisions de notre pays. Je prête toujours une oreille attentive à des prêcheurs comme El Hadj Moctar Seck, El Hadj Tamsir Sakho, El hadj Idrissa Gaye et El Hadj Alioune Sall. Leurs prêches m’enrichissent toujours et je ne suis sûrement pas le seul. Que Dieu soit satisfait d’eux et leur accorde une très longue vie et une excellente santé.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Octobre 2010 à 18:46 | | 20 commentaire(s)|

CONTRIBUTION : ATTENTION MESDAMES NOTRE OUSTAZ N’A PAS RAISON ! NE VOLEZ JAMAIS L’ARGENT DE VOTRE MARI !
Cela dit, je voudrais revenir sur la récente déclaration d’un oustaz dont je tairai le nom, animateur d’une grande émission religieuse musulmane dans une radio de la place, que je ne nommerai point, par discrétion. J’ai entendu ce prêcheur pourtant souvent brillant et pertinent, inciter les femmes à voler l’argent de leur mari, car de son point de vue, « l’argent du mari est également l’argent de sa / ses épouses ». Pour justifier un tel acte, il déclare que ce que la femme vole à son mari est destiné à son panier de ménagère ou à la marmite familiale! Malheureusement ce n’est pas toujours le cas. En effet, dans le cadre des besoins de la dépense quotidienne, il est permis à l’épouse de commettre un dépassement budgétaire compte tenu des réalités du marché, mais absolument pas de voler l’argent de son mari.
Le risque de confusion étant énorme, je me suis empressé de saisir ma plume pour rédiger à la quatrième vitesse la présente contribution afin de demander à mes épouses, mes sœurs, mes nièces et mes filles de ne pas écouter ce que dit notre oustaz, car encore une fois, il s’est complètement fourvoyé. L’argent détenu par votre mari ne lui appartient pas forcément, encore moins à vous qui ne connaissez ni le propriétaire légitime, ni la destination qui lui est réservée.
Mesdames nos épouses, prenez garde, car le fait de trouver de l’argent dans les poches de votre mari ou dans son sac ne signifie pas que votre mari bien aimé en est forcément le propriétaire. L’argent détenu par votre époux pour une raison ou une autre pourrait lui avoir été simplement confié par un tiers. Il peut donc appartenir à un mouvement syndical, à la caisse de la mosquée du quartier, au dahira, à la case de santé, à la coopérative, à l’ASC du quartier et j’en passe.
Ainsi, en volant l’argent de votre mari comme vous y invite notre oustaz vous risquez d’envoyer votre homme devant le Procureur qui dans un pays islamique lui ferait appliquer la sentence de la sourate 5 (Al Ma’ idah) verset 38 : « Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu’ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d’Allah. Allah est Puissant et Sage ».
Chez nous, en République non islamique du Sénégal, votre mari, accusé d’avoir détourné l’argent de la communauté, aura de fortes chances de recevoir du Procureur, un ticket de séjour gratuit dans une sombre citadelle du silence.
En nous référant au dictionnaire et aux textes législatifs en vigueur, le vol se définit comme étant l’acte qui consiste à « prendre de façon illicite ce qui appartient à autrui. Les éléments constitutifs du vol étant : la soustraction, la chose soustraite, la propriété d’autrui et le caractère frauduleux ».
En volant l’argent de votre mari, vous courrez également le risque de l’envoyer Ardo. Autrement dit, vous risquez de lui occasionner des coups et blessures qui peuvent le conduire à l’infirmerie ou aux urgences. Je vais vous dire comment. Prenons le cas du mari qui a 5000 F en poche. Entretemps sa femme, appliquant à la lettre les conseils de notre oustaz, fait usage de ses deux doigts et lui soutire son précieux billet vert. Le mari qui ne se doute de rien, sort de chez lui, hèle un taxi et tombe sur un véhicule conduit par un chauffeur qui aurait du se faire enrôler dans les arènes. Il marchande rapidement et s’engouffre dans le taxi. Il cause gentiment avec le chauffeur parlant des grèves, des inondations, des délestages, des viols et autres maux qui gangrènent notre société. Arrivé à destination, le passager sort du taxi et se met à fouiller fébrilement dans ses poches, cherchant désespérément sont fameux billet, ne se doutant point que sa femme, appliquant les conseils de notre oustaz, l’a délesté de son précieux et unique billet vert. Le chauffeur flairant une entourloupe, le saisit alors par le collet et l’abreuve d’injures du genre : « Hé ! Bul dof ! jox ma sama xaalis walla ma…. ! » (Hé ! ne fais pas le fou ! donne moi mon argent ou je te ….!!). Votre gringalet de mari surpris et énervé réagit et se fait envoyer aisément chez Ardo, par notre chauffeur mastodonte !
Cette fois-ci votre pauvre mari ne sera pas envoyé à la citadelle du silence, mais au centre de traumatologie, car notre colosse de chauffeur qui se croyait grugé a fait usage de ses muscles et a démoli le portrait de votre cher époux ! Eh ! Oui ! Madame, en volant les 5000 F de votre mari, vous l’avez exposé à la furie du chauffeur de taxi qui l’a pris pour un truand, adepte de la filouterie en transport.
Il convient de rappeler que quand un vol est commis dans une famille, le doute plane sur tout le monde, surtout les étrangers. Et le seul fait de commettre un acte qui met mal à l’aise des personnes du fait des présomptions de culpabilité qui pèsent sur elles, n’est pas acceptable du point de vue de l’Islam.
Par extension le fait de fouiller la messagerie du téléphone portable de sa femme ou de son mari, expose les familles à des risques d’éclatement imprévisibles. En effet, un message compromettant pourrait être envoyé par une personne mal intentionnée ou un étourdi. Au cas où ce message aboutit à la messagerie du téléphone d’un des conjoints, il peut faire exploser un ménage alors qu’il pourrait s’agir d’une simple erreur d’envoi ou d’un acte délibéré dans le but de nuire !
D’autres exemples existent, mais je m’en limite là en demandant à nos oustaz prêcheurs, de faire très attention à ce qu’ils disent. Je les invite amicalement à faire preuve de circonspection, d’humilité et de mesure dans la traduction et l’interprétation des textes sacrés. Ils doivent distinguer les trois notions islamiques fondamentales suivantes : « aïn-ul-yaqin », « ilm-ul-yaqin » et « haqq-ul-yaqin ».
Le seul cas de figure où il est permis à l’épouse de « prendre » mais pas de « voler » l’argent de son mari, est illustré par l’exemple de Hind bint Utba qui s’était plainte au Prophète Mouhamed (PSL) du fait que son mari Abû Sufiyân était un grand avare, qui ne lui donnait pas assez pour subvenir à ses besoins et à ceux de ses enfants. Le Prophète (PSL) lui a alors dit : « Prends de son argent juste ce qu’il faut pour vos besoins conformément à la bienséance ».

Je crois fortement que notre oustaz en disant aux femmes « seen xaalisu jëkkër yeen ak moom a ko bokk » (Vous avez les mêmes droits que votre mari sur son argent), s’est trompé et risque d’entrainer certaines épouses dans une erreur qui peut leur valoir une répudiation pure et simple. Je suis personnellement convaincu qu’il n’existe pas de vol coupable et de vol pardonnable. Un vol est un vol et restera toujours un vol au regard de la loi. En conséquence, l’argumentaire de notre oustaz qui tente de légitimer un acte aussi abominable que le vol, quel qu’en soit l’auteur ou la victime, ne trouve sa justification ni dans le Coran ni dans les Hadith !
Toute femme, tout homme qui s’exerce à ce jeu des deux doigts, s’expose à la sanction du juge des humains et tôt ou tard subira le châtiment du Meilleur des juges.

Moumar GUEYE
Écrivain/
E-mail : moumar@orange.sn



1.Posté par boypanam le 05/10/2010 19:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La femme peut dépasser légèrement la somme autorisée quand c'est pour nourrir ses enfants. Ca tout le monde le sait. Je ne vois pas l'interet d'ecrire un aussi long article pour cela. Maintenant une femme qui dépasse la somme autorisée pour des futilités qui ne regardent pas le couple, elle est tenue de rendre la somme due si son mari l'exige.

2.Posté par astou diouf le 05/10/2010 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci, Monsieur Gueye. Peut etre on doit proceder maintenant a un recyclage des oustaz pour leur rafraichir la memoire. C'est honteux ce qu'ils font quelques fois.

3.Posté par Lamine le 05/10/2010 21:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


tu parles de oustaz Alioune Sall c'était vendredi passé dans son émission waxtaanu aldiouma. oustaz a dit " un jour je l'ai fait exprés de laisser de l'argent dans mes poches et ma femme en a pris une part et jai rien dit, le soir elle est venue me demandé est ce que j'aurai perdu de l'argent et je l'ai dit oui et elle ma avouée que c'est elle qui l'avait pris et je lui ai dit may na la ka ci xol bou séd gouy " et c'est apres qu'il a dit a oustaz Alioune Mbaye "ma wax laka tay ! sa soxna loumou dieul sa poche sa biir bi la dieum".
l'auteur de cette article ne l'a pas bien compris, oustaz ne légalise pas le fait qu'une épouse vole l'argent de son marie. et je crois que c'était pas la peine d'écrire et de publier cette article. de nos jours ce qu'on voie ce sont des gents qui ont apris un peu le coran,quelques hadith et commencé le lakhdariyou sans l'avoir terminé qui se réclamme borom xamxam et ils se permettent meme de contredire les autres qui ont passée toute leur vie dans des daaras en faisant beaucoup de sacrifices alors qu' eux en ce temps la ils étaient dans les boites de nuit, partaient a la plage, se réveillaient après midi.

.
.

4.Posté par Alioune le 06/10/2010 02:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce moumar semble etre le Colonel Gueye , si c'est le cas , on dirait qu'il a une dent contre Ouztaz mais c'est lui qui s'est fourvoye , allez a sudfm.net et reecoutez ce que Ouztaz avait dit .
Mon Colonel je crois qu'un "homme de tenue" doit avoir de la hauteur et ne jamais verser dans ces polemiques steriles

5.Posté par ass le 06/10/2010 07:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas moi, si ma femme (qui de surcroît n'a pas un travail) me pique des sous rien que pour se rendre plus belle ou pour nourrir mes enfants, je vais juste faire semblant de gueuler pour pas qu'elle exagère. Mais si c'est dans des proportions raisonnables, ça ne m'empêchera pas de dormir. Il y a ''voler'' et ''voler''.

6.Posté par cila le 06/10/2010 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certains forumistes vont vite en besogne en critiquant cet article. L'auteur parle de principes et essaye d'appeler l'attention des prêcheurs (oustaz) sur la portée de leurs messages. Chacun peut s'accommoder ou non du fait que sa femme aille visiter ses poches. Il n'en demeure pas moins que les propos de Moumar Guèye sont très pertinents, notamment pour ce qui est des conséquences d'un tel acte. Les oustaz doivent savoir qu'ils parlent à des populations ayant divers niveaux d'entendement et de perception. Si ce que rapporte Lamine est vrai, alors Oustaz a fait erreur en se donnant comme exemple. Beaucoup parmi ceux qui l'écoutent se contenteront de dire: "C'est admis par l'Islam parce que Oustaz l'a dit !", sans aller plus loin dans la réflexion.

7.Posté par guestu le 06/10/2010 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

prendre ds la poche d'autrui sans autorisation c du vol ,meme pour une bonne cause .cela ne conserne pas seulement les precheurs .meme les muets ont une maniere de parler pour etre compris.je ne vois la raison ki pourrait poussé a un tel acte en cachette.

8.Posté par fekke ma thi boole le 06/10/2010 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour
Je n'ai pas ecoute l'emission dont parle l'auteur mais je pense qu'il serait mieux qu'il utilise meme canal que ce Oustaz dont il parle pour sa contribution.

9.Posté par ebdgmassar le 06/10/2010 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MERCI CILA ON DIRAIT QUE TU ES LE SEUL A COMPRENDRE CE QUE VEUT DIRE Mr gueye.il y'a eu des oustaz qui ont couru derriere sayfou.

10.Posté par Monsieur le 06/10/2010 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut a tous,
je pense ce que dit l'auteur de cet article n'est pas aussi mal que ca. Peut etre que ce serait plus mieu qu'il ne cite pas de nom ou qu'il n'oriente son texte, mais c'est tres bien de dire les gens ce qu'il ya dans les textes.
Un precheur comme les Oustaz doivent savoir aussi que tout le monde (avec des degres de comprehension diffente) les ecoute. Donc a chaque fois qu'ils donnent des exemples, ce serait bien qu'ils essaient de relater tous les possibilites pour que tout lemonde y voient sa propre personne.
Excusez moi!

11.Posté par gorgui le 06/10/2010 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y' a l'argent qui nous appartient et celui qui nous est confié. Si la femme puise dans celui qui nous est confié et /ou destiné à autre chose voila les dégats.C'est tout simplement ce que nous fait comprendre monsieur Guèye.
Encore merci

12.Posté par Eburnie le 06/10/2010 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je pense que cette précision est une bonne chose dans un contexte ou les femmes ont tendance à toujours interpréter le coran en leur faveur pour en prendre ce qui les arrange et rejetter le reste.

les Oustaz doivent utiliser des mots justes qui ne portent pas à confusion.

13.Posté par Bozz le 06/10/2010 11:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quel (fit) audace,de vouloir prendre l'argent de son mari à sans l'aviser;C'est dangereux.

14.Posté par mat le 06/10/2010 11:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr GUEYE a bien raison d'écrire cet article et de faire des précisions utiles à plus d'un titre.ces ouztaz ils parlent du nimporte koi à la radio.parfoi si j voi des gens les écouté a longueur de journé ,jé pitié;ces des ignorants innocents ki veulent savoir leur religion mais NDEYSSANE ;ces ouztaz les égarent de plus en plus. si ce ouztaz croit que tout ce que une epouse prend va retourner ds le ventre de sont mari;C4EST KIL é un cerf,kaw kaw,ki ne sé rien de la vi.n pren pa lexempl de ta femm pr l généralisé;
ignoran

15.Posté par internet le 06/10/2010 13:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr gueye vous avez bien ecri " prendre dans la poche de ton mari " oustaz a dit prendre l'argent de ton mari il n'a pas di : prendre l'argent qui est dans la poche de ton mari . C diamétralement opposé !!!!!!!! Je ne defend pas l'oustaz parce que je ne sais mm pas de ki il parle !!! wa salam!!!

16.Posté par Thilo le 06/10/2010 16:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bonjour à tous

m'enfin je trouve que Moumar et Oustaz parle à peu près le même langage. C'est un problème d'interprétation qui se pose car Moumar a rapporté le cas à l'époque du Prophète SPL que ce même oustaz a l'habitude de citer pour montrer que quand le mari est avare et cache ses sous, sa femme peut en prendre pour nourrir la maisonnée; je trouve cela normal. Un bon mari ne devrait même pas attendre qu'on lui demande la dépense. Et s'il ne la donne pas par avarisme, il sera volé chaque jour. Et dans ce cas, ca ne sera plus voler, mais prendre. Et Dieu le seul juste juge jugera.

17.Posté par Moumar le 07/10/2010 22:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous. En ma qualité d'auteur de l'article. Je remercie ceux et celles qui m'ont compris et encouragé. Je pardonne également à ceux qui n'ont rien compris et qui ont usé de l'arme des attaques personnelles et accusations infondées pour me contredire. Je n'ai jamais voulu citer le nom du Oustaz en question. Parce que je le couvre de soutoura. Pour la personne qui me prends pour un "bon viveur" ou "un client des boites de nuit" je souhaite que Dieu lui pardonne. Je voudrais juste lui conseiller d'éviter d'attaquer voire d'injurier une personne que l'on ne connait pas. C'est un dangereux acte de lâcheté. Par ailleurs, je voudrais dire aux uns et aux autres que j'ai animé des emissions culturelles musulmanes depuis 1968 pendant plusieurs années. J'étais alors au collège!!. J'ai animé ces émissions à Saint-Louis, à Kaolack et à Tamba du temps de Radio Sénégal et de l'ORTS. Donc je sais de quoi je parle. Je n'ai aucun intérêt à avoir une dent contre qui que ce soit. Je ne fais que rectifier certaines personnes à chaque fois que je le juge nécessaire en mon ame et conscience pour éclairer mes compatriotes. Je suis toujours prêt à rencontrer n'importe qu'elle islamologue ou prêcheur pour prouver les idées que j'avance. Que Dieu nous garde tous et éclaire ceux qui n'ont rien compris.

18.Posté par décalage , dérappage le 08/10/2010 10:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce Mr. Moumard a écrit un article tendancieux !
Chaucun peut l'interpréter de manière différente; mais au 1er degré, il met en cause l'honnêteté de la femme.
Pourquoi chaque jour, la femme doit attendre la dépense quotidienne de la part de son mari; c'est une humiliation répétée quotidiennement. Si le père de famille faisait confiance à son épouse en lui versant une somme chaque semaine ou quinzaine, elle ne serait pas obligée de "doubler" et non "voler" son mari pour faire manger ses enfants !
On peut aussi appeler cette façon de faire de l'asservissement et ce n'est pas à la gloire des hommes .
J'ajoute également que beaucoup de femmes , hélas, ne voient en leur mari qu'un pourvoyeur de fonds , alors le débat est ouvert.....

19.Posté par eburnie le 08/10/2010 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi la femme doit justement attendre la dépennse de son mari? les hommes s'éxécutent sans rechigner. bientôt on devra leur remettre la dépense en rempant.
Elles n'ont que des droits ces femmes.

Evoluer ce n'est pas dans la maniere de recevoir la dépense mais ce serait plutôt dans la position de la femme vis à vis de cette dépense.

Elles vont sortir encores des preceptes divins, que pour rien au monde ellles ne souhaiteraient voir évoluer. par contre elle cherche tout le temps à moderniser ce qui ne les arranges pas.

les hommes ne se sont pas plains que l'on mette en cause leur générosité alors mesdames il ne faut pas travestir le débat.

20.Posté par Al Amine le 11/10/2010 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Lamine (commentaire No 3). Au moins toi tu as compris l'esprit dans lequel Oustaz Alioune Sall faisait cette digression. Moi aussi j'ai suivi cette émission. Et j'ai compris parfaitement comme tu as dit. Cela ne valait pas toute cette littérature de la part de ce monsieur Momar Gueye. Bien qu'il ne cite pas la radio émettrice ni le nom du Oustaz non affirmateur de ce qu'il croit comprendre, n'empêche tout le monde suit son regard.
C'est a la limite même une tentative de décrédibiliser notre bien aimé Oustaz Sall qui ne preche que dans la droiture et dont les emissions sont ecoutees par des milliers de Senegalais toutes les semaines. Alors il est très conscient de sa large audience pour ne pas se permettre d'avancer des propos contraires a la loi islamique. De la meme facon qu'il faiut savoir lire entre les lignes, SACHEZ ECOUTER ENTRE LES PAROLES...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image