leral.net | S'informer en temps réel

CONTRIBUTION : L’INSTABILITE DES MINISTRES EN CHARGE DU SPORT


Avril 2008 – Avril 2009 ! Les raisons d’une Année blanche.

Alea jacta est ! Le sort en est (encore) jeté. Le sixième ministre de l’alternance vient d’être limogé.

Dans la quasi-totalité des articles de presse parus à cet effet les chroniqueurs et autres analystes semblent encore accuser les dieux du football comme étant les bourreaux de tous ces ministres dont le seul point commun aura été l’échec.


Rédigé par leral.net le Mardi 5 Mai 2009 à 02:37 | | 0 commentaire(s)|

CONTRIBUTION :  L’INSTABILITE DES MINISTRES EN CHARGE DU SPORT




Ah que non ! le mal est plus profond et c’est ce qui nous vaut cette modeste contribution qui tente de cerner les causes de l’échec du dernier d’entre eux.

Acte 1 : au lendemain de sa nomination Bacar écartent tous les techniciens et hauts cadres dans la plus grande humiliation et les remplacent par des politiciens inexpérimentés

Acte 2 : Nomination d’un directeur de cabinet qui clame sans cesse son incompétence et se laisse submerger très rapidement par des dizaines de parafeurs et autres courriers qui finissent à la poubelle.
La Conseillère Technique n°1 est spécialiste de l'environnement dit-on et le poste de CT2 laissé vacant après la nomination de Ahmed Dieng comme DHC.

Acte 3 : tous les chefs de services régionaux sont snobés et malgré moult sollicitations ne réussiront jamais à rencontrer Monsieur le ministre.

Acte 4 : les réunions de coordination sont annulées et remplacées par des consultations clandestines avec des décisions et prises de positions unilatérales

Acte 5 : exclusivité est accordée aux proches du ministre à la tête desquels le directeur de cabinet, le conseiller en communication, l’attaché de cabinet pour conduire toutes les délégations sportives à l’extérieur.

Acte 6 : la dotation de véhicules aux ORCAV est cautionnée et un plaidoyer mené pour offrir 37 autres véhicules aux présidents de fédérations alors que les directeurs et chefs de services se bousculent dans les ndiaga ndiaye ou font de l’auto stop

Acte 7 : le projet de détection de jeunes talents est mis à l’eau, un show médiatique s’organise à Saint-louis et …..aucune explication sur les 100 000 000 affectés audit projet.

Acte 8 : pour la première fois depuis les indépendances des milliers de jeunes écoliers qui tous les ans se réunissaient pour communier dans le cadre du festival de l’UASSU sont privés de cette importante activité alors que les crédits sont disponibles

Acte 9 : la réforme du ministère est gelée avec notamment l’érection de la DAGE du fait de la non qualification de l’ami comptable promu SAGE ?

Acte 10 : mise en scène d’une campagne de bluff (qui malheureusement n’a pas réussi) pour séduire Monsieur le Président avec l’inauguration tapageuse tout azimut du projet de réfection des stades (que vous n’avez pas initié) et les sorties teintées de flatteries à la presse

Résultat : année blanche, aucune initiative donc aucune réalisation sinon un recul de plus d’un quart de siècle dans tous les domaines sportifs.

Souhaitons que le recouplage avec le ministère de la jeunesse soit salutaire avant qu’il ne soit trop tard.

A BON ENTENDEUR ……..SALUT !

Samba.gueye@ymail.com
Dakar plateau







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image