leral.net | S'informer en temps réel

[CONTRIBUTION] Samuel, dis à ton maître que nous ne sommes pas amnésiques

Cher Samuel, je suis désolé de te demander de dire à ton maître Abdoulaye Wade que ce pays est foncièrement mal dirigé. Un gouvernement aveugle qui marche à quatre pattes, bafouant les valeurs, créant confusions dans les familles religieuses qui, auparavant, étaient unies.Notre cher pays, le Sénégal, a toujours été un bel exemple d’œcuménisme, d’harmonie entre les différentes sensibilités confessionnelles. Nous avions jadis un président chrétien en la personne de Léopold Sédar Senghor qui a été soutenu par tous les musulmans et chefs religieux de ce pays, il n’a jamais cherché à les diviser. Son successeur Abdou Diouf appartenait à une autre tarikha qui n’est pas celle de feu Serigne Abdoul Ahad Mbacké (Rta), mais ce dernier l’avait soutenu.


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Janvier 2010 à 04:26 | | 4 commentaire(s)|

[CONTRIBUTION] Samuel, dis à ton maître que nous ne sommes pas amnésiques

Cher Samuel, dis à ton maître Abdoulaye Wade que les exemples de Serigne Touba Ahmadou Bamba et d’El Hadji Malick Sy (Rta) sont ancrés dans les mémoires collectives et que nous ne perdrons ce que Abdoul Aziz Sy Dabakh et Abdoul Ahad Mbacké nous ont légué, ce que Serigne Fallou et Cheikh Ibrahima Niass Baye nous ont appris, ce que Mame Bou Kounta et Limamoulaye nous ont laissé. Il me semble que toutes ces vertus sont en train d’être occultées par ton maÎtre Abdoulaye Wade et sa fameuse équipe (…) dans le seul but de diviser pour mieux régner.

Cher Samuel, dis à ton maître Abdoulaye Wade que nous n’adhérons pas à ce jeu et nous mènerons une forte campagne d’information, de sensibilisation et de communication pour réparer les manquements subis par tout le peuple sénégalais, surtout au monde rural souvent trompé de sa foi en Dieu. Moustapha Niasse reste et demeure notre seul interlocuteur qui peut nous sortir des ténèbres. Tout Sénégalais conscient doit avoir à l’esprit que n’eût été l’apport oh combien considérable de Moustapha Niasse, on ne parlerait pas du président Wade. D’autre part, à un certain moment de la vie, le silence doit cesser d’être d’or, de peur de devenir un mot vulgaire, voire une indifférence ou un support aberrant, dès lors que ce même silence pourrait devenir une complicité à une situation de bizarrerie inexplicable ou inexpliquée en ces moments décisifs d’options fondamentales relatives au devenir de notre cher Sénégal.

Je voudrais demander à mes concitoyens sénégalais de choisir en 2012 Moustapha Niasse qui ne cesse de nous montrer le chemin à prendre. Vous savez bien que Moustapha Niasse n’est pas le genre de politicien tricheur, roublard ou mafiosi. Avec lui à la tête de ce pays, c’est un tout autre visage reluisant que nous verrons. Parce que nous aurons installé à sa tête un grand bâtisseur honnête qui ne trompera pas ses concitoyens, un homme d’Etat sérieux qui ne gouvernera pas par des illusions et qui sait choisir une équipe dynamique.

Cher Samuel, ton maître Abdoulaye Wade avec qui nous avons battu campagne en 2000 sait que Moustapha Niasse a acquis sa fortune dans le sérieux et dans le travail, mais pas en puisant dans les caisses de l’Etat ou dans les ressources du pays. Mon cher Samuel, dis à ton maître Abdoulaye Wade que nous ne sommes pas amnésiques des déclarations d’Idrissa Seck lors de leur séparation. Désolé, mais le peuple demandera compte en 2012 à tous les ministres qui, en 2000, était très pauvres, tout comme leur président, et aujourd’hui riches comme les pétroliers saoudiens.

Je lance un appel solennel à tous les Sénégalaises et Sénégalais vivant ici ou à l’étranger à préparer 2012 pour s’investir massivement derrière le camarade Moustapha Niasse afin d’évincer ces pouvoiristes et leur maître Abdoulaye Wade. Ne faudrait-il pas rappeler aux Sénégalais, surtout à mon cher Samuel que le feu saint homme Yacinthe Thiandoum nous avait montré le chemin à suivre, alors préparons-nous au grand retour dans le vrai Sénégal de téranga et des valeurs pour un pays juste, une jeunesse saine et digne, pleine de valeurs et vertus, capable de prendre le relais et construire à perpétuité un Sénégal exemplaire, toujours dynamique et conquérant.

Pape Sarr BITEYE Membre fondateur de l’Afp Secrétaire général de la section de Ndorong Extention SS.Bitèye@yahoo.fr



1.Posté par Dr KUMAX le 23/01/2010 10:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


On croit que SAmuel aboie mais c'est plutôt Massaly qui doit être envoyé à HAÏTY CAR il fait honte au PDs ?
La question n'est pas sibylline.
A Haîti, un chien dépisteur bien dressé et qui aboit, comme MASSALY serait opérationnel .

Massaly nous aboie qu'il « travaille pour la dernière érection de son chef ... » pour se faire pardonner tous ses crimes.

Depuis qu’il a échappé aux enquêteurs de la police, Massaly répète cette phrase bêtifiante comme un ventriloque."
Dixit un certain Jules DIOP à juste titre, dans sa chronique du 21/01 .

Mais, je vous rappelle que la dyslexie de Masasly n'est une partie d'un syndrome débilitant plus étendu: une oligophrénie.

Je ne suis pas étonné d'apprendre que Mashaly a vait réussi à inhaler les défécations de sa brave mère, pendant que celle-ci l'accouchait ( le mettait bas.)


Signé le vétérinaire des chiots du PDS .

2.Posté par Abdoulaye Ndoye le 23/01/2010 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Facebook
Le Sénegal est actuellement victime de la furia des Badolos.

Nous avons osé mettre des Badolos au pouvoir, aujourd'hui, nous sommes en train de le payer tres cher

3.Posté par omar le 24/01/2010 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne suis pas membre de l'AFP ni d'aucun parti mais je pense que seul Niasse peut nous sortir de ce guepier ou nous a mis WADE et sa clique soutenons le massivement pour que vive le Senegal

4.Posté par Sutura le 25/01/2010 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ma vérité ? Non, la vérité tout court.

Le peuple sénégalais serait-il lâche et amorphe, éternel encaisseur et jamais assez ému pour se lever un beau jour et crier : "ça suffit maintenant " ?

Pour tout observateur de la vie économique, politique et sociale du pays de feu Léopold Sédar Senghor, sage académicien et référence politique unanimement saluée, il faudrait des heures et des heures voire des journées entières et pourquoi pas des mois, rien que pour citer les forfaitures des Wade et leur pillage systématique du Sénégal.

Rien que pour citer les biens mal acquis de cette famille qui chaussait avant hier seulement des pantoufles bon marché le jour de la Tabaski pour marquer sa pauvreté, il a fallu au courageux auteur de cette enquête trois pages entières en caractères fins. Cette excellente enquête, c'est presque tout le monde qui a un jour reçu un exemplaire et, après l'avoir lue, personne n'a osé lever le plus petit doigt pour protester.

Chaque jour que le Bon Dieu a créé, tous les médias confondus citent chacun et d'une manière ou d'une autre, une forfaiture au moins, une tricherie ou un vol manifeste, de cette famille qui était au bord de la faillite avant que Wade ne soit porté au pouvoir.

Que des distorsions à toutes les lois du pays, des mains mises sur tout ce qui est régulièrement cité dans d'autres pays comme causes de révoltes populaires.

Que de mépris pour la constitution qu'on appelle autrement le texte fondamental....Pas de justice dans ce pays qui était jadis cité partout dans le monde comme un modèle...Aucune logique dans tout ce que cet homme fait au nom de notre pays.....

Mais les gens parlent, parlent encore, parlent toujours , pour ne rien faire ensuite et jusqu'à cet instant où j'écris rien n'a été fait pour que Wade comprenne que le Sénégal n'est pas "sa chose".

Ailleurs pourtant, une seule petite erreur presque insignifiante a emporté des dirigeants plus férus que Wade et même, en Tunisie, on a vu la plus petite sénilité emporter le Président Bourguiba.

Ici, le peuple parle, parle encore, parle toujours, sans doute pour que rien ne se passe en fin de compte .

Alors, si Abdoulaye Wade a un seul mérite, n'est-ce pas celui d'avoir pris le temps qu'il faut, pour étudier à fond son peuple avant de prendre le pouvoir, certain qu'il peut tout faire, dans une impunité parfaite ?

C'est du moins ce que je crois être la VÉRITÉ, ma vérité ?

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image