Leral.net | S'informer en temps réel



CÔTE D'IVOIRE - Présidentielle ivoirienne: le camp Gbagbo juge «contre-nature» l'alliance Bédié-Ouattara

Rédigé par (Plus d'informations demain sur leral .net) le 9 Novembre 2010 à 00:23 | Lu 1120 fois

Au lendemain de l'annonce faite par l'ancien président Henri Konan Bédié qui a déclaré son soutien à Alassane Ouattara pour le deuxième tour de la présidentielle, le camp Gbagbo part à l'offensive. Le porte-parole de campagne du président sortant, Pascal Affi N’Guessan, fustige une « alliance contre-nature ».


CÔTE D'IVOIRE - Présidentielle ivoirienne: le camp Gbagbo juge «contre-nature» l'alliance Bédié-Ouattara
Pascal Affi N'Guessan, porte-parole de Laurent Gbagbo

"Restent en lice pour le second tour, Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Deux hommes, deux ambitions. L'une, au profit de la Nation, l'autre, personnelle. Deux combats, deux histoires avec la Côte d'Ivoire."

Le porte-parole du candidat Laurent Gbagbo invite les Ivoiriens à la vigilance pour, dit-il, « déjouer toutes les manœuvres » de l’opposition. Il les invite aussi à un engagement patriotique afin, complète-t-il, de préserver la Côte d’Ivoire de « l’aventure ».

Pascal Affi N’Guessan fustige les dirigeants du RDR et du PDCI, qui se sont spécialisés, selon lui, dans la « tribalisation des élections afin de préserver des bastions ethniques ».

L’objectif de la majorité présidentielle est le même que celui de l’opposition regroupé désormais autour de l’ancien Premier ministre Alassane Ouattara : séduire l’électorat de l’ancien président Bédié, arrivé troisième à l’issue du premier tour avec 25% des suffrages exprimés, et, de ce fait, éliminé de la course à la présidence.

C’est pourquoi l’ancien Premier ministre Affi N’Guessan, porte-parole du président sortant Laurent Gbagbo et akan d’origine, met en garde ses parents akans.

« Alassane Ouattara est le spécialiste de la manipulation et de la division, lance-t-il, méfions-nous du candidat de l’étranger, celui qui rend compte à l’étranger et prend ses ordres et ses moyens via Dakar », martèle Pascal Affi N’Guessan.

On le voit, et c’est le moins que l’on puisse dire, la campagne du second tour est lancée sur les chapeaux de roues en Côte d’Ivoire.

RFI