leral.net | S'informer en temps réel

COUPS DE FEU, ARMES BLANCHES, MATRAQUES ELECTRIQUES, BARRES DE FER, GOURDINS À LINGUERE Les armes non conventionnelles utilisées par Habib Sy et Aly Ngouille Ndiaye dans la conquête du fauteuil de maire


Quatre balles réelles tirées à bout portant, des armes blanches, des matraques électriques, des coups de gourdins, ont fait couler le sang à gogo dans la commune de Linguère où la tête de liste de la coalition « Sopi 2009 », Habib Sy et celle de Benno Siggil Sénégal, Aly Ngouille Ndiaye, ont engagé depuis des mois un combat à mort. Et la férocité des batailles rangées entre les deux camps a été telle qu’une victime a été sévèrement tabassée sur son lit d’hôpital, où elle « gisait » dans une mare de sang. Tout est parti des agissements de l’ex-députée libérale Ndèye Farma Niang qui, accompagnée d’un groupe lourdement armé, a investi un bâtiment où se réunissaient des partisans de l’ancien directeur du Crédit à la Bhs. Retour sur une soirée funeste qui laissera dans les annales des élections locales des marques indélébiles contre l’oubli.


Rédigé par leral.net le Jeudi 19 Mars 2009 à 17:07 | | 1 commentaire(s)|

COUPS DE FEU, ARMES BLANCHES, MATRAQUES ELECTRIQUES, BARRES DE FER, GOURDINS À LINGUERE Les armes non conventionnelles utilisées par Habib Sy et Aly Ngouille Ndiaye dans la conquête du fauteuil de maire


L’ex-députée Ndèye Farma Niang allume le feu


Ce que tout le monde craignait s’est malheureusement produit. En effet, le combat, par militants interposés, entre Habib Sy et Aly Ngouille Ndiaye a fait couler le sang dans la commune de Linguère. La déchirure est survenue hier, vers 17h 40, quand l’ex-députée Ndèye Farma Niang flanquée d’une meute de militants libéraux lourdement armés, a investi l’appartement dans laquelle des jeunes du quartier Hlm tenaient une réunion. Et quand tout ce beau monde, muni de gourdins, de matraques électriques, de barres de fer…, a fait irruption sur les lieux, où se trouvait la tête de liste majoritaire de Benno Siggil Sénégal, Aly Ngouille Ndiaye, l’ancienne parlementaire a sommé les occupants de vider le local. Motif : le bâtiment appartient à son mari. Masseck Seck tente de rappeler à l’ordre la responsable départementale des femmes libérales à qui il fait remarquer qu’en tant que locataire des lieux, il a la latitude d’y recevoir qui il veut. Mais c’était sans compter avec les nervis de Ndèye Farma Niang, qui ont abreuvé d’injures les jeunes trouvés sur place. Devant cette confusion, la réunion se termine en queue de poissons. Mais, c’est lorsque le chauffeur de l’adjointe au maire sortant, s’en est violemment pris à Aly Ngouille Ndiaye, en cherchant à cogner ce dernier avec une chaise, que les choses ont commencé à tourner au vinaigre. Au même moment, un autre jeune, présenté comme cousin de Habib Sy entre en jeu, en activant sa matraque électrique. Suffisant pour que les gorilles chargés d’assurer la sécurité de Aly Ngouille Ndiaye, piquent une colère noire et rouent de coups de gourdins le chauffeur de l’ex-députée. C’est le début d’une bataille rangée entre les deux camps.

Après avoir assiégé les Abattoirs, Habib Sy comme dans les films Western

Mis au parfum de la situation, Habib Sy, à la tête d’une armée de militants libéraux, prend d’assaut les rues de la ville puis assiège les Abattoirs, le quartier où habite le candidat de Benno Siggil Sénégal. Ici, le ministre des Transports et ses partisans prouvent qu’ils sont loin d’être des enfants de chœur. En effet, ils dégainent leurs armes et tirent à bout portant sur un véhicule appartenant à un des frères de Aly Ngouille Ndiaye. Ils déchargent quatre balles réelles sur la voiture. Au finish, on dénombre plusieurs victimes de coups de feu, d’armes blanches et de matraques électriques. Et comme si chacune des parties voulait en finir avec l’autre, les protagonistes ont poursuivi leur bataille jusque dans l’enceinte du Centre de santé Magatte Lo. Sur les lieux, un fait rarissime s’est produit. Car sur son lit d’hôpital où il « gisait » dans une mare de sang, un membre de la garde rapprochée d’Aly Ngouille Ndiaye a été sauvagement tabassé. Ce n’est pas tout, car les partisans du ministre des Transports se sont énergiquement opposés à toute prise en charge du blessé par le corps médical. Face à l’ampleur de la déchirure, la gendarmerie, qui a finalement réussi à rétablir l’ordre n’a pu que constater les dégâts. D’autant que son effectif très faible ne permet pas de s’interposer en cas d’affrontements entre les deux parties.

Daouda THIAM



1.Posté par BoromYatwi le 19/03/2009 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LES RENSEIGNEMENTS GENERAUX ESTIMENT 60% DES VOIX POUR ALY NGOUILLE NDIAYE A LINGUERE

Qui dit mieux ?
Le candidat du changement, de la réussite, de la prospérité, du bien être des Djoloff Djoloff. Derrière cette image se cache la profondeur de la réflexion pertinente, de l’action et de l’union.
Ne me proposer surtout pas Habib Sy qui appelle M. Abdoulaye Wade au secours pour gagner Linguère, malgré la présence de son allié Djibo ka, parce qu’il a peur.
Hélène Tine demandait récemment aux responsables de Bennoo Siggil Senegaal à Linguère de prendre des mesures car il faut barrer la route à ceux qui « veulent aider Habib Sy à gagner dans sa commune ». C’est qu’il est donc impopulaire ! Habib Sy n’a jamais gagné le Djoloff, on a toujours gagné pour lui et au aujourd’hui il suffit. Point d’aumône électoral pour des personnes qui ne valent rien.
Avec des bilans négatifs, il faut accepter de renoncer honnêtement au mandat public. De tous les maires de Linguère, le moins populaire c’est Habib Sy.
Regarder moi ces gars : ils estiment, avec leur équipe, avoir investi à Linguère plus de 2 000 000 000 dans l’éducation, jusqu’à ce que Aly Ngouille Ndiaye montre à tous les sénégalais témoins des écoles où l’air, la poussière et l’odeur s’inhale de gré ou de force, rendant ces malheurs élèves et enseignants des maladies comme la tuberculose et autres.
Ils forcent le président, sachant que les renseignements généraux donnent déjà 60% à Aly Ngouille Ndiaye. Habib est déjà cuit et il ne pourra pas bénéficier de la présence de Wade d’un jour (soit quelques heures vue sa santé) pour résorber 20% de décalage.
« Sopi » « sapi » dit Macky Sall qui est d’ailleurs passé à Linguère et constater que Aly Ngouille est un phénomène. En ce moment, pour comme Aly ngouille, Habib entre le quartier de naissance de Aly Ngouille, là où il a fait ses petits camps, ses khawaré, sa jeunesse quoi, et figurez vous que le Ministre de la République a été partout chassé. Voici la réplique de la plupart des foyers où il a voulu faire campagne : « fi bou fi kenn doug, aly moko mome » (ne mettez pas les pieds ici, nous sommes avec Aly).
Enfin, Habib Sy est veut ressembler à Aly Ngouille Ndiaye. Ce ne sont des paroles en l’air pour preuve.
Aly crée une radio, Habib en crée
Aly crée une mutuelle avec ses compatriotes (Mor Aly et autre), Habib en crée
Aly promet des cartes de cochet, Habib en crée sans en avoir le pouvoir
Aly fait des projets d’agriculture et d’aviculture (lieu de naissance de sa grand-mère paternelle), Habib se taille des hectares quelque par à Linguère (faudra justifier M. le Ministre)
Quand Aly promet de faire un acte (empêcher l’eau de passer dans les maisons, promettre quoi qu il soit), Habib le fait le lendemain.
Un mimétisme lamentable de la part d’un Ministre de la République, qui est si manifeste qu’on se demande si ce gars a de l’imagination, a fait des études ou est bien entouré.
Ce mimétisme est si manifeste que certains ont conseillé à Aly Ngouille Ndiaye de promettre au Linguèrois d’épouser une seconde femme et voir si Habib Sy ne va pas le faire avant lui.
Ce que Habib ne sait pas c’est que :
Quand Aly donnait des prix aux élèves scientifiques du Djoloff, cela fait au moins plus de 10 ans (il confirmera l’antériorité pour dire que ce n’était que pour soutenir et aider)
Quand Aly soutenait des étudiants pour leurs manifestations (cela fait au moins plus de 10 ans) il n’avait à peine que des postes de responsabilité modestes.
Aly ngouille le sauveur, Habib Sy le servi ou le servant
Si, avouons-le, Habib Sy a fait des réalisations :
1. Keur Samba Linguère, un dancing pour dire aux djoloff djoloff « aller dancer » pendant qu’il mène la belle vie, et que les autres sombrent dans le pauvreté. Une réalisation qui a couté de l’argent et qui n’en rapporte point
2. Lamb ja, ou arène de lutte, qui resemble à un enclos : un combat par an, pour le plaisir de César SY
3. Notre place de l’indépendance, complètement dénaturé, rendant l’espace traditionnel où il y’avait de l’air pour respirer des arbres d’une verdure attirante, en un lieu commercial
4. Le murage du marché public et sa fermeture par un jardin de promenade (rires, sacré Habib)
Wi Habib, le Président de tous les sénégalais est venu au Djoloff et vous avez compris que cela n’vous avez compris que cela n’a rien changé. Malgré l’absence de moyens financiers pour la coalition benno siggil sénégal, les populations ont déjà témoigné leur affection à Aly Ngouille Ndiaye et leur soutien indéfectible pour remporter ces élections
Qu’il ne sert à rien de promouvoir quelqu’un que les populations peinent accepter dans leurs sillage et qui est impertinent (voir réalisations) impopulaire et qui manque de visions, d’ambitions et de rêves pour le Djoloff

Nous comptons sur le Djoloff et les djoloff djoloff
Vive Aly ngouille Ndiaye alias OBAMA NDIAYE
Vive le Djoloff
Dieu bénisse le Djoloff, les djoloff djoloff et l’humanité toute entière !

Rappelez vous c’est Aly contre
2 Ministres d’Etat
5 Parlementaires
1 Secrétaire à la présidence
2 Présidents de Conseil d’Administration

Mais c’est Aly avec le Djoloff et les Djoloff djoloff pour le devenir du Djoloff
Votre dernier recours, c’est la violence :
- Habib Sy est culotté de croire qu’il peut « fermer toutes les maisons de Linguère » (rires).
- Habib Sy charge sur les fils du djoloff des balles réelles car il sait que la perte des élections entraine sa chute
- Habib Sy se croit un Roi (ce titre appartient à qui de droit et on sait qui sait au Djoloff, il suffit juste de prendre le nom des rois du Djoloff) pour oser défiler sur Linguère et tirer des coups de feu en l’air

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image