leral.net | S'informer en temps réel

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES ET RECIPROQUES : La bataille rangée entre voisines atterrit à la barre

Suite à une cohabitation difficile, les voisines Elie Marie Codou Cissé, Anna Fall et Yanidou Fall, ont soldé, hier, leur compte devant le Tribunal des flagrants délits. Une affaire de coups et blessures volontaires et réciproques dont l’issue sera connue le 11 octobre prochain.


Rédigé par leral.net le Mercredi 28 Septembre 2011 à 18:39 | | 0 commentaire(s)|

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES ET RECIPROQUES : La bataille rangée entre voisines atterrit à la barre
Le 31 décembre dernier, au moment où tout le monde faisait la fête, Elie Marie Codou Cissé se querellait avec ses voisines Anna Fall et sa sœur Yanidou Fall. Une altercation qui, selon les deux parties au procès, est née d’un simple jeu d’enfant. Selon la dame Elie Cissé, qui comparaissait au même titre que ses deux voisines comme prévenues, le jour des faits, vers 1 heure du matin, voyant du haut de son 4e son étage un jeune garçon qui jouait sur du sable marin qu’elle avait acheté pour la réfection d’une partie de son immeuble, elle lui a demandé d’aller jouer ailleurs. Un ordre qui, d’après la dame Elie Cissé, n’a pas plu au sieur El Hadj Bara Fall, parent de l’enfant. Lequel le lui a montré en l’insultant de mère.
Se sentant blessé Elie Codou Marie Cissé dit l’avoir rejoint au rez-de-chaussée pour lui dire qu’il n’a pas le droit de l’insulter. Une remarque que son interlocuteur n’a pas appréciée, puisqu’il s’est agrippé à ses cheveux avant de la rouer de coups, avec l’aide de ses deux nièces, en l’occurrence Anna Fall et sa sœur Yanidou Fall. Blessée à la tête, la jeune femme soutient qu’elle est allée se munir d’un certificat médical attestant d’une Incapacité temporaire de travail (Itt) de 21 jours pour ensuite porter plainte contre ses agresseurs.
Quant à la partie adverse, constituée des sœurs Fall, elle a déclaré que c’est la dame Elie Cissé qui a ouverte les hostilités, pour avoir proféré en premier lieu des insultes. Ayant comparu comme témoin, El Hadji Bara Fall qui est accusé d’être à l’origine du problème a servi une déclaration contradictoire. Selon lui, c’est la dame Elie Cissé qui, non contente d’avoir insulté un enfant qui voulait seulement allumer un pétard sur son chargement de sable, s’en est pris à lui par des injures avant de l’empoigner. Son seul tort, dira-t-il, a été de demander à la dame d’arrêter ses insultes. Il a indiqué que le boucan créé par la dame poussera ses deux nièces qui étaient dans les parages à venir s’enquérir de la situation et lui demander de ne pas répondre aux insanités de Elie Cissé, connue pour son mauvais caractère.
Toujours dans son témoignage, El Hadji Bara Fall affirmera que c’est suite à des échanges que ses deux nièces et Elie Cissé en sont venues aux mains. Une altercation qui a conduit Elie Marie Codou Cissé, qui dit avoir été bastonnée et blessée à la tête par les deux sœurs et leur oncle, à se procurer un certificat médical faisant cas d’une Itt de 21 jours. Il faut dire qu’elle a été suivie par les deux sœurs. Anna Fall se plaint ainsi d’une fracture au doigt, tandis que sa sœur Yanidou Fall, qui soutient ne pas être impliquée dans cette affaire, déclare avoir subi une opération chirurgicale pour extraire un débris de clé de sa tête, suite à un coup que lui avait donné la dame Elie Marie Cissé, avec un objet en métal.
Si les sœurs Fall n’ont pas réclamé de dédommagement, le procureur a requis la relaxe de Yanidou Fall et deux mois avec sursis pour Anna Fall et Elie Marie Codou Cissé. Quant au conseil de cette dernière, après avoir demandé la relaxe pour sa cliente, il a réclamé un dédommagement d’un million.
L’affaire a été mise en délibéré au 11 octobre prochain.
Youssoupha MINE
Le Populaire






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image