leral.net | S'informer en temps réel

COUR D’ASSISES DE THIES : 15 ans de travaux forcés à Modou Diouf pour avoir tué sa femme

La Cour d’assises de Thiès a condamné le nommé Modou Diouf qui avait poignardé mortellement sa femme. Cette dernière, dit-il à la barre de la Cour, avait refusé d’entretenir des relations sexuelles avec lui.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Mars 2010 à 04:09 | | 0 commentaire(s)|

COUR D’ASSISES DE THIES : 15 ans de travaux forcés à Modou Diouf pour avoir tué sa femme
Pêcheur de profession, Modou Diouf a fait face, hier, à la Cour d’Assises de Thiès. Le 04 novembre 2006, dans la nuit, il s’était violemment bagarré avec son épouse. A l’issue de cette bagarre, il a poignardé grièvement sa femme, Mame Diarra Fall, avant de s’enfuir.

Informés, des éléments de la brigade de gendarmerie de Mboro ont rappliqué sur les lieux pour faire le constat et ouvrir une enquête.

Grièvement blessé, Mame Diarra a fini par trouver la mort au cours de son évacuation à l’hôpital régional de Thiès. Des recherches sont alors entreprises pour retrouver le meurtrier.

Plusieurs jours plus tard, Modou Diouf a fini par tomber dans un village périphérique après avoir piqué une crise qui a nécessité son internement au poste de santé de la localité.

Interrogé par la présidente de la Cour, Marième Diop Guèye, Modou Diouf a reconnu les faits. Il a soutenu avoir administré des coups de couteau à Mame Diarra Fall parce qu’elle a refusé d’entretenir des relations sexuelles avec lui.

Un moyen de défense qui ne le dédouane pas pour autant, lui a fait remarquer le représentant du parquet. L’avocat général, Ndiaga Yade, a ainsi requis 20 ans de travaux forcés à son encontre.

Mais l’avocat de la défense a expliqué à la Cour que son client n’a pas voulu tuer sa femme. Il a juste été emporté par la colère. Sa capacité de jugement était altérée, estime-t-il. C’est pourquoi, il a demandé à la Cour de re-qualifier les faits en coups mortels et de faire bénéficier à son client de larges circonstances atténuantes.

Modou Diouf a finalement été condamné à 15 ans de travaux forcés.

Source Sen24heures.com






Hebergeur d'image