leral.net | S'informer en temps réel

CPI : Sikidi Kaba regrette le retrait l’Afrique du Sud et du Burundi du statut de Rome et plaide pour la création d’une justice pénale africaine

Le ministre de la Justice et garde des sceaux, Sidiki Kaba, a regretté le retrait de l’Afrique du Sud et du Burundi du statut de Rome, reconnaissant toutefois un « acte de souveraineté conforme aux conditions d’adhésion et de retrait’’ de ce traité fondateur de la Cour pénale internationale (CPI).


Rédigé par leral.net le Lundi 24 Octobre 2016 à 21:55 | | 2 commentaire(s)|

CPI : Sikidi Kaba regrette le retrait l’Afrique du Sud et du Burundi du statut de Rome et plaide  pour la création d’une justice pénale africaine
Le Garde des Sceaux souhaite, la création d’une justice pénale en Afrique afin que « chaque pays ait la possibilité de juger les siens ».
’’Si chaque Etat jugeait les crimes énoncés, la cour pénale internationale (CPI) serait moins sollicitée et aurait moins de travail », a-t-il estimé lors d’un point de presse tenu à l’occasion du retrait de l’Afrique du Sud et du Burundi du Statut de Rome.

« Juger les africains dans le continent permettra de préserver la souveraineté et la stabilité des pays africains », a souligné Me Sidiki Kaba.
Il a cet effet cité le procès Habré comme exemple qui prouve que les africains sont capables de juger les enfants dans le continent sans avoir à recourir à la CPI.

Sidiki Kaba a toutefois a rappelé que « la CPI n’est qu’une juridiction d’ultime recours complémentaire aux juridictions nationales ».






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image