leral.net | S'informer en temps réel

Caillassage du cortège de Mame Mbaye Niang à Sédhiou: dix personnes placées en garde à vue

Dès les premières heures de la matinée d’hier, jeudi 27 août consacrée aux programmes de la caravane des vacances citoyennes pour la région de Sédhiou, les populations de Diana Malary (Est) ont imposé un blocus sur la principale voie qui mène à Sédhiou, passage que devrait emprunter le cortège en provenance de Kolda. Les manifestants ont brûlé les pneus et fait usage des pierres pour s’opposer aux forces de sécurité venues les en dissuader. Ces populations manifestent des signes d’exaspération afin d’exiger que soient électrifiées leurs localités.


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Août 2015 à 16:22 | | 2 commentaire(s)|

L’étape de Diana Malary a été des plus mouvementées de cette caravane des vacances citoyennes dans la région de Sédhiou. Dès les premières heures de la matinée en effet, les jeunes de cette commune de l’est de Sédhiou ont érigé des barricades sur la route et brûlé des pneus pour exiger l’électrification de leurs localités. « De très nombreux villages plus enclavés ont de l’électricité sauf cette commune de Diana Malary. C’est inadmissible en ce 21e siècle. Pour s’éclairer, il faut de la bougie car nous n’avons du courant que quatre heures par jour. Nos enfants ne peuvent pas étudier dans les conditions identiques que celle de leurs camarades du reste de la région. Toutes choses qui justifient le courroux des populations après plusieurs injonctions infructueuses», explique le maire de la ville Sény Diallo.

Descendu pour s’enquérir de la situation, le ministre de la Jeunesse Mame Mbaye Niang et sa suite ont essuyé des jets de pierres et ont décidé de poursuivre leur chemin. Auparavant, des échanges de coup de pierres et de grenades lacrymogènes ont opposé gendarmes et manifestants. Bilan, une dizaine de personnes interpelées et placées en garde à vue.

La député Khady Mané et le maire de Oudoucar Sankoung Sagna sont intervenus pour calmer l’ardeur des manifestants en vain. « Nous sommes de tout cœur avec vous sur le fond de la demande car il n’est pas juste que de très gros villages se situant sur tout l’axe du Pakao de Sitaba à Kolda s’éclairent à la bougie en ce 21e siècle », a-t-elle déclaré avant de préciser que « cette forme violente de la manifestation n’est pas bien et nous l’avons fait savoir aux manifestants ». Dans les domaines agricoles de Séfa, le ministre Mame Mbaye Niang a fait une déclaration faisant état de manipulations des jeunes à user de la violence.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image