leral.net | S'informer en temps réel

Cambriolage aux Parcelles assainies, un gardien sauvagement tué

L’insécurité devient de plus en plus grandissante à Dakar. Après les deux morts notés ce week-end et un braquage raté, un gardien a été assassiné aux Parcelles assainies unité 1 près de la célèbre mosquée U2. Ndoffène Sène a surpris les malfaiteurs en pleine action qui se sont jetés sur lui. Selon le propriétaire du magasin de l’argent et des marchandises ont été pris emportés.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Octobre 2013 à 21:33 | | 1 commentaire(s)|

 Cambriolage aux Parcelles assainies, un gardien sauvagement tué
Un magasin grossiste sis aux Parcelles assainies unité 1 entre l’ex-cinéma U3 et la mosquée Unité 2 a été visité dans la nuit du 20 au 21 octobre 2013 par des malfaiteurs. Surpris en train de dévaliser le magasin, les agresseurs se sont jetés sur le gardien, nommé Ndoffène Sène. Des riverains disent qu’il aurait été sabré, puis étranglé. Un monsieur qui a requis l’anonymat a confié à PressAfrik.com que «le gardien a reconnu les agresseurs et ces derniers ne pouvaient le laisser vivant. Il était juste blessé mais à voir son cou, on peut imaginer qu’il a été sauvagement étranglé».
Le propriétaire du magasin, Djibril Baldé que nous avons pu joindre a explqué : «On a appelé tôt ce matin, aux alentours de 7h pour m’apprendre la nouvelle. J’ai trouvé un corps sans vie de mon gardien, Ndoffène Sène qui est enseveli avec un drap». Le commerçant, la cinquantaine dépassée, d’une taille imposante au teint assez clair est très touché mais reste serein. Il a confié que le jeune Ndoffène Sène travaille chez lui depuis plus d’un an maintenant.
Djibril Baldé a, par ailleurs, révélé qu’une importante somme d’argent a été emportée par les malfaiteurs. «Après constat, j’ai remarqué que 4 à 5 millions de francs CFA ont disparu des caisses. Et des marchandises ont été aussi emportées. Je ne peux évaluer la valeur de la marchandise volée pour le moment».
Alertée, la police est arrivée sur les lieux vers 10h. Elle a été suivie par les sapeurs pompiers. Le travail scientifique a été effectué et le corps sans vie du Ndoffène Sène acheminé vers l’hôpital Général de Grand Yoff (HOGGY) par les sapeurs pompiers.
Ce gardien est la troisième victime en moins de trois jours. Djiby Dia a été lui égorgé comme un mouton à la patte d’oie tandis qu’un agresseur malchanceux qui tentait un forfait a été écrasé sous le pont Sénégal 92 par un automobiliste à qui il volait subtiliser son téléphone portable. A cela, il faut ajouter le braquage raté samedi dans la zone de Grand Yoff.
Avec la crise qui s’accentue, les agresseurs et malfaiteurs ont repris du service. Depuis deux à trois mois, on note chaque semaine maintenant deux ou trois cas d’agression qui se termine par mort d’homme.


Pressafrik



1.Posté par pfff le 22/10/2013 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut arreter de laisser de l'argent dans vos magasins y'a des banks pour ça. ces fils de putes ne travaillent pas mais veulent tout avoir

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image