leral.net | S'informer en temps réel

Can 2012: Parcours des « LIONS » en éliminatoires, la touche professionnelle, gage du succès

Après un parcours presque sans faute (5 victoires et un nul) et une qualification acquise avant terme, Amara Traoré, son staff et ses joueurs pouvaient se frotter les mains. Les « Lions » venaient de réaliser un parcours exceptionnel pour un football en reconstruction. La phase finale de la coupe d’Afrique des nations de football Gabon/Guinée Equatoriale 2012, second acte de l’équipe nationale du Sénégal est maintenant dans le viseur des responsables de la fédération et des techniciens.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Novembre 2011 à 06:19 | | 0 commentaire(s)|

Can 2012: Parcours des « LIONS » en éliminatoires, la touche professionnelle, gage du succès
Hier dans le salon d’honneur Abdoul Wahab Barka Bâ du stade Léopold Sédar Senghor et en présence des entraineurs de ligue 1 et ligue 2, des membres de la direction technique nationale, représentés par Moussa Ndiaye directeur de la formation, des représentants du ministère des Sports, de la Primature, de l’Assemblée Nationale, des observateurs du football, le parcours exceptionnel des Lions a été évalué à sa juste valeur.
Pour le sélectionneur national Amara Traoré et son staff, il faut surtout se féliciter du sérieux, de la rigueur et du talent des joueurs qui ont réalisé ce parcours. Une équipe en reconstruction avec comme mission de la rebâtir avec des joueurs nouveaux aux côtés des anciens.
Le coup d’essai a été plutôt un coup de maître puisque le 3 mars 2010 qui ouvrait le début des matches officiels et amicaux, le groupe Sénégal a eu un comportement professionnel salué par tous. C’est que tout simplement les différents entraîneurs au sein de cette équipe nationale A avaient chacun une tâche bien précise ; en somme c’était l’organisation et la méthode avec une dose de sérieux et de rigueur. Mayacine Mar avait le rôle de communicateur entre l’équipe et la presse, Ferdinand Coly celui de coordonnateur entre le staff technique et les joueurs évoluant à l’extérieur, Abdoulaye Sarr celui d’organisateur et de planificateur du travail ; le tout chapeauté par Amara Traoré. En somme, il faut dire, à la décharge d’Abdoulaye Sarr, que beaucoup de leçons ont été tirées dans le passé du football sénégalais pour rectifier les choses.
Et Abdoulaye Sarr de souligner que c’est dans le domaine de l’organisation que le Sénégal a pêché le moins; parce que tout simplement au niveau de la logistique tout était au point.

« Il nous fallait rester professionnel jusqu’au bout car si on veut gagner c’est dans ce domaine qu’il faut rester constant. Nous ne pouvons avoir la prétention d’être les meilleurs, mais nous faisons de notre mieux pour ne pas répéter les erreurs du passé », a-t-il déclaré. En tout cas, le bilan présenté par Amara Traoré est tout simplement élogieux puisque sur les 13 matches amicaux disputés, le Sénégal en a remporté 10, fait un nul et perdu deux matches. Pour les six matches officiel disputés en éliminatoires de la Can 2012s, cinq ont été remportés et un nul enregistré. Qui dit mieux ? Seuls le Botswana (17 pts dans une poule de 5) et la Côte d’Ivoire (18 pts dans une poule de 4) ont fait plus.
Ce qui fera dire au directeur de la haute compétition, Alioune Diakhaté Mbaye, que pour la Can 2012, tous les moyens nécessaires seront dégagés car rien que dans le processus de qualification l’Etat a mis plus d’un milliard. Toutefois, au cours de ce moment d’échanges, de suggestions et de remarques, les différents intervenants ont appelé à plus d’humilité, à ne pas tomber dans l’auto satisfaction car il y a encore des étapes à franchir. Amara Traoré, son staff et ses joueurs en sont conscients.

La Can 2012 démarre le 21 janvier prochain. Et ce sera avec un certain Sénégal-Zambie ; un match psychologique. Les esprits doivent être concentrés sur ça.

lesoleil.sn






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image