leral.net | S'informer en temps réel

Candidats à la candidature au Pds, trois prétendants pour un fauteuil: Karim, Ndéné et Habib ... en piste

On ne sait pas encore les libéraux qui ont déposé leur candidature, la commission chargée de recueillir les candidatures n'a été mise en place qu'avant-hier soir et les prétendants ont une semaine pour postuler. Mais au regard des déclarations des uns et des autres, trois noms se dégagent.


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Mars 2015 à 10:05 | | 25 commentaire(s)|

Candidats à la candidature au Pds, trois prétendants pour un fauteuil: Karim, Ndéné et  Habib ... en piste
Karim Wade : Tous les observateurs sont unanimes à dire que les règles établies pour la succession de Wade à la tête du Pds ont été taillées sur-mesure pour Karim. Même en prison, il a toutes les chances de succéder à son père le 20 mars prochain, date à laquelle le nom du porte-étendard du parti en 2017 sera connu. "C'est le seul qui peut fédérer le parti, malgré ses démêlés judiciaires", explique un responsable de l'Ujtl. "C'est le seul capable de battre Macky Sall en 2017", croit savoir un de ses inconditionnels, ajoutant que c'est pourquoi le chef de l'Etat veut le maintenir en prison. A maintes reprises, il a lui-même accusé le chef de l'Etat de vouloir le priver de la prochaine élection présidentielle.

Souleymane Ndéné Ndiaye : En juillet 2014 déjà, au lendemain des élections locales, le dernier Premier ministre de Wade annonçait sa candidature à la direction du Pds. '' Je ne m'en cache jamais, je nourris des ambitions pour le poste de président de la République", avait-il déclaré au cours d'une conférence de presse. Mais l'homme qui se disait confiant à l'époque a deux handicaps majeurs. D'abord, il a perdu son fief de Guinguinéo, dans le département de Kaolack, lors de ces locales. Il est arrivé deuxième avec 22.704 voix contre 40 704 voix pour la coalition présidentielle. A cette perte de son fief, l'ancien Premier ministre du Pape du Sopi n'a plus bonne presse au sein du Pds. On lui reproche ses absences répétées aux réunions du Comité directeur et lors des manifestations du Pds. "Ses prises de position qui rament à contre-courant de celles du parti et son boycott systématiquement des activités du parti font qu'il n'a aucune chance'', indique ce membre de la Fncl qui rappelle les propos de Souleymane Ndéné Ndiaye lors de la manifestation interdite du Pds à la place de l'Obélisque. "Non seulement, il n'est pas venu, mais il a critiqué les militants du parti qui voulaient exercer un droit démocratique", ajoute notre interlocuteur.

Habib Sy: Il fut le dernier directeur de Cabinet de Wade. Ancien maire de Linguère, Habib Sy qui a mis sur pied un courant de pensée non reconnu par le Pds, rêve de porter la candidature du Pds en 2017. Mais à l'instar de Souleymane Ndéné Ndiaye, il traîne un double handicap. '' Il ne participe plus aux activités du parti. On ne le voit plus aux réunions du Comité directeur et aux manifestations de protestation du Pds", fait remarquer notre interlocuteur. On sera édifié le 20 mars, mais sauf tremblement de terre, Karim sera désigné candidat du parti en 2017.

Walfadjri






Hebergeur d'image