leral.net | S'informer en temps réel

Cap-vert-Sénégal: Vers l'ouverture d'une liaison maritime directe entre les deux pays

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mankeur Ndiaye a reçu, ce matin, au siège de son département, le Ministre des Relations Extérieures de la République de Cabo Verde (Cap Vert), Jorge Homero Tolentino Araujo, en visite d'amitié et de travail au Sénégal. Au sortir de leur entretien, les deux homologues ont soulevé "la nécessité d'ouvrir une liaison maritime directe" entre les deux pays.


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Septembre 2015 à 19:11 | | 0 commentaire(s)|


"A la suite des directives reçues de nos chefs d'Etat, nous sommes dits qu'il y a nécessité d'avoir une liaison maritime directe entre le Cabo Verde et le Sénégal", affirme Mankeur Ndiaye, estimant qu'elle sera "très importante parce que c'est une liaison maritime directe qui permettra de booster les échanges commerciaux, la circulation également des biens et des personnes entre Cabo Verde et le Sénégal. Aujourd'hui, une liaison maritime Dakar-Praia fait un mois, parce qu'il faut passer par les ports de la Méditerranée. Or, si nous avons une liaison directe maritime Praia-Dakar, en 24 heures ou 23 heures, on peut être à Dakar ou à Praia. Donc, c'est extrêmement important. Nous avons un Comité technique qui travaille sur cette liaison maritime. Nous devons choisir un Consultant et nous pensons que nous pouvons aller très vite avec naturellement l'assistance que nous pourrons avoir de partenaires, comme la Cedeao, organisation sous-régionale, à laquelle le Sénégal et le Cap Vert font partie", indique le chef de la diplomatie sénégalaise.

Et son homologue cap-verdien, M. Araujo, d'ajouter : "nous avons eu l'opportunité sur l'orientation de nos deux chefs d'Etat, de travailler ici à propos de dossiers très importants et décisifs pour l'objectif des relations entre le Cap-Vert et le Sénégal. Notamment en ce qui concerne la meilleure intégration de nos communautés respectives, dans nos deux pays. En ce qui concerne la formation professionnelle, en ce qui concerne l'existence d'une ligne maritime directe, entre Praia et Dakar".

Les échanges, entre les deux ministres ont également porté sur les questions consulaires à propos de la situation de leurs ressortissants dans leurs deux pays. Un accord a été finalisé sur la libre circulation des citoyens des deux pays entre les deux Etats. "Nous avons décidé, à la suite de nos deux chefs d'Etat, de travailler dans le cadre d'un Comité technique sur les questions consulaires. Et nous avons aujourd'hui quasiment finalisé, un accord sur la circulation de nos compatriotes respectifs dans nos deux pays. Un accord qui sera signé durant cette visite", informe Mankeur Ndiaye.

Le ministre des affaires étrangères du Sénégal a également salué le soutien de la République de Cabo Verde à la candidature sénégalaise pour le poste de Membre non-permanent au Conseil de sécurité de l'Onu. "Nous avons échangé également sur la nécessité de travailler à la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies (Onu). Comme vous le savez, nous sommes candidats pour un poste de Membre non-permanent au Conseil de sécurité des Nations unies, lors des élections qui auront lieu le 15 (septembre). Et je me réjouis de pouvoir bénéficier du soutien total de Cabo Verde à cette candidature", indique Mankeur Ndiaye.

Oumar Dembélé (stagiaire)






Hebergeur d'image