leral.net | S'informer en temps réel

Caravane de la paix au Daara de Coki (Louga): Cheikh Ibrahima Mamoune Ibrahima Niass invite le Président Macky Sall à mieux reconsidérer l’enseignement islamique au Sénégal

La caravane de la paix pour la prospérité du Sénégal et du monde a repris son chemin, après un répit observé dû à la fête de la Tabaski. Initiée par Cheikh Ibrahima Mamoune Ibrahima Niass dit Baye, elle s’est ébranlé, ce jeudi vers le traditionnel et historique village de Coki. Disons que la forte délégation a aussi vu la participation du Président Directeur Général du groupe CCBM et non moins Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture de Kaolack, Serigne Mboup, ancien pensionnaire dudit daara.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Novembre 2012 à 18:20 | | 0 commentaire(s)|

Caravane de la paix au Daara de Coki (Louga): Cheikh Ibrahima Mamoune Ibrahima Niass invite le Président Macky Sall à mieux reconsidérer l’enseignement islamique au Sénégal
Arrivée vers 14h, la délégation a visité les différents appartements du Darra fondé en 1939 par Serigne Ahmed Sakhir Lo. La grande cour grouille de monde. Des enfants des deux sexes sont là, réciter des versets du Saint Coran. On les estime à plus de 3000 âmes, selon un des maîtres coraniques dans ces lieux. Là- bas, tout respire la sainteté : le sable fin et clair, la grande mosquée qui nous rappelle Touba, l’odeur du parfum qui embaume l’air. Après les ziarrs effectués auprès du mausolée du fondateur du daara, le regretté disparu Serigne Ahmed Sakhir Lo, qui jouxte la grande mosquée, nous sommes conduits dans la grande résidence qui ont l’heur d’accueillir les grands hôtes du village, devenu un bourg, distant de 39 km de Louga et fondé par Ahmadou Ndoumbé Diop. Serigne Mboup, ancien locataire du daara de dire : « Ce daara est l’exemple incontestable de daara moderne. Lorsque je venais fraichement de l’intégrer en 1975, j’y trouvais déjà des bâtiments en étage. Aujourd’hui, le nombre de daara au Sénégal est évalué à 16.000 et je dis que c’est plus. L’Etat doit davantage venir en aide aux daara. Nous, nous allons nous atteler à leur offrir des sessions de formation. On ne saurait parler de moderniser les daaras tant qu’on n’a pas dégagé des moyens. Cette visite de Cheikh Ibrahima Mamoune est salutaire. C’est un homme qui veut toujours travailler pour Dieu à travers ses créatures comme le faisait son regretté père, Serigne Mamoune. Et, nous nous trouvera partout, à ses côtés», a remarqué le PDG du groupe CCBM.

Et l’initiateur de la caravane, Cheikh Ibrahima Mamoune d’inviter l’Etat à mieux prendre en charge les problèmes des daaaras au Sénégal : « Les daaras ont toujours secrété d’honnêtes citoyens qui participent grandement à l’économie du pays. Malheureusement, ils sont comme laissés en rade. Il faut qu’on reconsidère l’enseignement islamique dans ce pays-là. On ne peut favoriser une frange et négliger une autre. J’invite le Président Macky à venir visite le mythique darra de Coki. Qu’il en fasse de même pour les autres !».

Le successeur du premier serviteur n’a pas manqué l’occasion pour se prononcer sur le dernier réaménagement intervenu, récemment. Pour lui : « Nous venons de vivre le changement intervenu dans l’équipe gouvernemental. Nous disons qu’il reste beaucoup à faire. La composition du gouvernement doit refléter toutes les catégories. Le Sénégal n’est pas un gâteau à partager entre amis ou copains. Tout le monde doit s’y retrouver.»




Ibrahima Ngom Damel







Hebergeur d'image