leral.net | S'informer en temps réel

Carrière parlementaire, Imam Mbaye Niang prend sa retraite

C'est sur sa page Facebook que le député Imam Mbaye Niang a annoncé la fin de sa carrière parlementaire à l'issue de la présente législature.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Mai 2017 à 10:49 | | 0 commentaire(s)|

"Je ne figure sur aucune liste de candidats, j'ai fait deux législatures successives, 11é et 12e et j'estime que que c'est assez. Je suis pour la limitation des mandats à deux", a informé le leader du MRDS. Avant de préciser que "cela ne veut pas dire que j'abandonne la politique. Je suis toujours militant du MRDS et membre de son comité directeur".

Pour ce qui est du choix de la coalition à accompagner lors des Législatives, Mame Mbaye Niang peut être inscrit sur la liste des "ni-ni", autrement dit, ni dans le camp du pouvoir, ni dans celui de l'opposition. "Je précise que le MRDS n'est ni avec Benno, ni avec Manko. Le moment venu le MRDS qui n'a jamais manqué de participer à des élections législatives depuis sa création en 2000, dira par la voix de mon successeur Dr Mouhammad Sall, avec qui nous irons aux élections", a-t-il signalé.
On se rappelle que lors de la séance pour l’examen des projets de loi portant réforme de la Justice, le député Imam Mbaye Niang s'était signalé avec plusieurs de ses collègues, pour avoir manifesté leur désir de voir revenir la peine de mort. "La vie et la mort sont une affaire divine. Un Etat doit écouter son peuple. On ne doit pas considérer que c’est une affaire archaïque, ni dépassée. La peine de mort doit revenir au Sénégal. J’ai consulté beaucoup de mes collègues députés, mais ils m’ont, en majorité, dit qu’ils sont favorables à son retour.

Si on réintégrait la peine de mort, les tueries allaient connaitre une baisse. La démocratie veut qu’un Etat soit attentif aux souhaits formulés par son peuple. Et il se trouve qu’aujourd’hui les Sénégalais ne se retrouvent pas dans cette abrogation de la peine de mort
», a laissé entendre fermement le député" avait-il notamment soutenu.