leral.net | S'informer en temps réel

Casamance: 26 Décembre 1982 – 26 Décembre 2014

Dune marche pacifique à une rébellion armée .Trente deux (32) ans d’aventures malheureuses, teintées de crimes de sang, d’abus de pouvoir, de banditisme, de mensonges, de manipulations, de chantages, de malentendus, de contradictions, de doutes, de questionnements, et encore…, Une situation que l’intelligence politico-militaire Sénégalaise, à travers les régimes successifs (Abdou DIOUF – Abdoulaye WADE et aujourd’hui Macky SALL) peine encore à trouver une issue heureuse.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Décembre 2014 à 21:06 | | 0 commentaire(s)|

Casamance: 26 Décembre 1982 – 26 Décembre 2014
Ainsi la crise Casamançaise demeure encore sans solution durable malgré l’accalmie relative qui prévaut depuis quelques mois en Casamance.
En ce 26 décembre 2014, 32 ans après le début de la rébellion du MFDC en Casamance, il nous parait important de rendre un hommage mérité aux populations de Casamance, qui dans une résistance hautement pacifique, sont restées dignes malgré les risques graves et quotidiens, les tentatives de division, et de désorientation orchestrées par les forces militaires Sénégalaises et par les forces combattantes du MFDC.
Et en ce jour anniversaire, l’association SOS Casamance s’incline pieusement devant la mémoire de toutes les victimes civiles et militaires de la crise Casamançaise, et demande solennellement que justice soit rendue à toutes les victimes innocentes, dont le seul tort est de naitre Casamançais ou d’être présent sur le sol de Casamance.
Depuis son accession à la magistrature suprême, le président Macky, en dépit du climat très propice à une relance des pourparlers de Paix, ne semble pas trouver la voie indiquée pour traduire concrètement ses engagements pris devant l’opinion nationale et internationale, pour une solution juste et définitive à la crise Casamançaise.
Pour rappel, dans sa campagne de conquête des suffrages des Sénégalais, le président SALL a exprimé neuf (9) vœux pour une Paix définitive en Casamance consignés dans son programme « yonou yokouté » :
1. Audit de toutes les mesures politiques et économiques mises en place après les différents accords de paix (1991, 2011) pour comprendre l’origine des blocages et y trouver des réponses adéquates
2. Indemnisation effective des victimes du JOOLA, des mines et de la guerre et prise en charge des pupilles de la nation
3. Intégration des différentes factions du mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) dans la vie politique nationale
4. Positionnement de la Casamance en Pôle Économique d’Importance Internationale en créant notamment une zone élargie de franchise industrielle
5. Réalisation d’un programme spécial de développement de la culture du riz de la Casamance pour atteindre l’autosuffisance alimentaire nationale en riz
6. Désenclaver la Casamance par différentes voies de raccordement : pont sur le fleuve Gambie, voie de contournement, reconstruction du pont Émile BADIANE
7. Promouvoir l’aménagement de nouvelles zones touristiques casamançaises et renforcer le positionnement de la Cap Skring (réhabilitation des aéroports de Ziguinchor et du Cap Skring aux normes des aéroports internationaux – Allongement des pistes, aérogares et systèmes de sécurité)
8. Construction d’un CHU sous-régional doté des équipements les plus modernes et d’un institut de recherche d’envergure continentale
9. Revoir des modes opératoires des forces de sécurité, renforcer leurs équipements et moyens d’intervention dans le cadre de l’allocation d’un budget d’investissement annuel de 20 milliards
Et, à l’occasion du conseil des ministres décentralisé à Ziguinchor, le président SALL avait réitéré encore sa volonté de mettre un terme à cette crise en créant « un dialogue national inclusif sur la question Casamançaise », et en mettant « Un plan Marshall pour la Casamance ».
Que peut-on ainsi retenir comme réalisations palpables de tous ces engagements ?
Une seule certitude, les dignes populations de Casamance, sans perdre foi et l’espoir, réclament encore la Paix définitive et toujours la Paix. En 2017, au rendez-vous des comptes, elles sauront sans nul doute, apprécier le bilan des réalisations et juger souverainement sans état d’âme comme le Dieu souverain.
L’association SOS Casamance pour sa part, ne doute guère quand à la volonté réelle de son excellence Monsieur le Président Macky SALL et de son gouvernement à faire de grandes réalisations pour une Paix définitive en Casamance et pour une Casamance Emergente dans une république réconciliée.

SOS CASAMANCE encourage ainsi vivement le Chef de l’Etat et son gouvernement à privilégier d’avantage des négociations directes avec l’ensemble des forces vives de la Casamance et de la diaspora (élus locaux, administrateurs territoriaux, acteurs politiques, économiques, culturels, populations civiles, mouvements associatifs, de jeunesse, groupements féminins, communautés religieuses et traditionnelles….) et sans oublier les pays voisins, la Gambie et la Guinée Bissau avec lesquels nous partageons un avenir commun.
Il est d’une évidence, qu’aucune solution viable et durable ne saurait être trouvée à cette crise, sans la volonté réelle et l’implication des Casamançais, seules maitres de leur destin et de l’avenir de la Casamance.
C’est pourquoi, SOS CASAMANCE, invite toutes les forces vives de la Casamance, et de la diaspora à une mobilisation générale, ensemble pour une Paix pour Tous en Casamance et pour une Casamance libre, engagée dans la voie de l’émancipation et de la reconstruction.
Fait à Paris le 26 Décembre 2014

La cellule de communication




Mr. Amadou SYLLA
Président-Fondateur

Tél: +33( 0)661467650
Site web: http://www.soscasamance.org






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image