leral.net | S'informer en temps réel

Casamance: le CNAMS annonce l’arrivée de deux opérateurs de déminage

Le directeur du Centre national d’actions antimines du Sénégal (CNAMS), Papa Omar Ndiaye, a annoncé mardi à Ziguinchor (Sud) l’arrivée prochaine de deux opérateurs de déminage, l’un financé par l’Union européenne et l’autre par la Norvège.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Juin 2012 à 17:11 | | 0 commentaire(s)|

Casamance: le CNAMS annonce l’arrivée de deux opérateurs de déminage
‘’Nous avons le plaisir d’annoncer l’arrivée dans les prochaines semaines de deux autres opérateurs. L’un, dans le cadre du budget de l’Union européenne, l’autre sur financement de son pays d’origine (la Norvège’’ a-t-il révélé lors de la réunion du Comité régional d’actions antimines.

Le contrat avec l'ONG Handicap international s'achève en septembre, a dit le directeur du CNAMS, espérant d’ici ce délai que ''le gouvernement trouvera d’autres financements afin que cet opérateur puisse poursuivre son travail de déminage''.

M.Ndiaye a assuré que l’opérateur de déminage financé par l’Union européenne ''s’est engagé à être opérationnel dans un délai d’un mois après notification'', ajoutant que dans les trois prochaines semaines, ''l’opérateur devrait être sur place et commencer à travailler''.

Le CNAMS, a t-il dit, dispose de ''meilleures connaissances du terrain et de l’ampleur des zones contaminées grâce aux enquêtes non techniques effectuées dans 200 localités de la région de Ziguinchor, à l’exception du département de Bignona pour des raisons d’insécurité''.

Cependant, le directeur du CNAMS a déploré la recrudescence des accidents par mines dans le département de Bignona, en raison des opérations de sécurisation menée par l’armée dans le Nord Sindian.

Il a indiqué que quatre accidents par mines ont été enregistrés depuis le début l’année.

A propos de l’état d’exécution du programme d’actions antimines, 60 enseignants ont été formés à l’éducation au risque dans les départements de Goudomp et Boukiling pour un coût global de 3.000.000 de francs.

A la suite des enquêtes non techniques effectuées sur le terrain, 164 localités ont été déclassées dont 60 à Sédhiou, 96 à Ziguinchor et 8 à Kolda, tandis que 36 localités sont suspectées minées.

La superficie totale déminée est estimée à 332.875,54 m2 et 235 mines et Restes d’explosifs de guerre(REG) ont été découverts, alors que six localités ont été entièrement contrôlées (Kaïlou, Etome, Kassoulou, Baraf, Garaf et Toubacouta).

Le renouvellement de l’appareillage de 70 victimes des mines de la région de Ziguinchor, la remise de 23 tricycliques aux victimes et l’élaboration d’un manuel de référence pour l’Education aux risques des mines(ERM) figurent dans le programme du CNAMS.




SOURCE:ASB/OID






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image