leral.net | S'informer en temps réel

Casamance: les prisonniers confrontés à une alimentation insuffisante



Les pensionnaires des prisons des régions méridionales du Sénégal sont exposés ''à une alimentation insuffisante et à un risque élevé de contamination ou de maladies infectieuses'', en raison de la surpopulation carcérale, a déploré, mardi, l’inspecteur de l’administration pénitentiaire, Idrissa Sow.


Rédigé par leral.net le Mardi 24 Juin 2014 à 19:21 | | 0 commentaire(s)|

Casamance: les prisonniers confrontés à une alimentation insuffisante
‘’Il était question, pour l’administration pénitentiaire, de faire un diagnostic exhaustif et sans complaisance de l’état de santé des détenus et de l’alimentation en détention dans les 6 prisons que compte la Casamance’’, a-t-il fait savoir, dans un entretien avec l’APS.

L’administration pénitentiaire, en partenariat avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a organisé à Ziguinchor un atelier de partage sur la santé et l’alimentation en détention.

L’inspecteur régional de l’administration pénitentiaire, Yakhya Diéye, les chefs de cour, les infirmiers-majors et les chefs de services socio-éducatifs des prisons de Ziguinchor, de Bignona, d’Oussouye, de Vélingara, de Sédhiou et de Kolda, ont pris part à la rencontre.

A cet effet, les participants ont relevé, entre autres manquements, ''une alimentation insuffisante et sans grande valeur nutritive, une prise en charge sanitaire difficile des détenus, des conditions d’hygiène déplorables''.

‘’Un risque élevé de contamination ou de maladies infectieuses à cause de la promiscuité, de l’humidité et de la température élevée dans les chambres, le manque d’eau dans certains endroits de détention, etc.’’ ont été relevés par la hiérarchie pénitentiaire.

‘’L’administration pénitentiaire a ainsi dégagé des actions prioritaires urgentes pour que les chefs d’établissement concernés puissent asseoir une bonne politique de santé dans leurs prisons respectives et fournir aux détenus une alimentation équilibrée en qualité et en quantité’’, a fait savoir l’inspecteur Sow.

A ce titre, les responsables ont proposé l’exploitation des jardins potagers et de culture bio pour améliorer l’alimentation servie aux pensionnaires des prisons, a-t-il signalé.

Les autres mesures proposées concernent l’organisation d’opérations périodiques de pulvérisation, de désinfection et désinsectisation des cellules, le renforcement des plateaux techniques des infirmiers, la systématisation du contrôle médical des nouveaux pensionnaires.

Le contrôle de l’environnement a été recommandé par les participants pour réduire les sites de reproduction de maladies en détention, l’agrandissement des chambres, l’amélioration de la ventilation et de l’hygiène environnemental dans les cellules, l’augmentation des douches pour faciliter l’accès à l’eau.

APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image