leral.net | S'informer en temps réel

Casamance: plusieurs accrochages entre armée et rebelles, un militaire blessé

DAKAR (AFP) - Un militaire sénégalais a été "légèrement blessé" dimanche en Casamance lors d'accrochages entre l'armée et des rebelles indépendantistes de cette région sud du Sénégal qui ont subi "beaucoup de pertes" au cours de ces affrontements, a-t-on appris de source militaire.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Décembre 2010 à 02:36 | | 0 commentaire(s)|

Casamance: plusieurs accrochages entre armée et rebelles, un militaire blessé
Des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC, rébellion indépendantiste) avaient "planifié des braquages sur plusieurs points" entre les localités de Bignona et Tenghory, dans le Nord de la Casamance, près de la frontière gambienne, a déclaré à l'AFP une source à la Direction des relations publiques des armées sénégalaises (Dirpa).

"Il y a eu à peu près quatre accrochages" dans cette zone où l'armée est intervenue et "a fait avorter" les braquages programmés par le MFDC, selon la même source jointe à Dakar.


Un militaire sénégalais a été "légèrement blessé par balle à la main" lors de tirs rebelles sur une escorte militaire. Ces derniers ont de leur côté subi de "lourdes pertes" dont de "nombreux blessés que nous sommes en train de récupérer", a indiqué la même source, sans préciser de nombre.

Selon la Dirpa, l'armée sénégalaise était dimanche après-midi lancée à la poursuite des rebelles. Un avion et des automitrailleuses légères (AML) pilonnaient les positions rebelles dans la zone de Bignona, à une cinquantaine de km au Nord de Ziguinchor, principale ville de Casamance.

Les échanges de tirs entre les militaires et les rebelles continuaient dimanche après-midi, selon la radio privée RFM.

La Casamance, région agricole et touristique séparée du nord du Sénégal par la Gambie, est en proie depuis 1982 à une rébellion armée divisée en plusieurs factions. Des assises internes du MFDC sont prévues mi-janvier à Ziguinchor pour harmoniser les différentes positions rebelles.

En dépit d'un accord de paix signé en 2004 entre le gouvernement et le MFDC, des affrontements surviennent régulièrement en Casamance, une région dont le développement est entravé par cette situation de conflit larvé.

afp






Hebergeur d'image